Construction Navale
Quatre poids lourds de l’industrie s’associent dans un projet de tanker à ammoniac

Actualité

Quatre poids lourds de l’industrie s’associent dans un projet de tanker à ammoniac

Construction Navale

Verra-t-on un jour un tanker propulsé grâce à de l’ammoniac ? C’est l’ambition de plusieurs poids lourds de l’industrie. La compagnie malaisienne MISC Berhad, les chantiers coréens Samsung Heavy Industries (SHI), la société de classification britannique Lloyd’s Register et le motoriste allemand MAN se sont associés au sein d’un projet de développement commun pour ce type de propulsion. Les moteurs à l’ammoniac présentent l’intérêt de ne rejeter que de l’azote et de l’eau et de pouvoir être utilisés dans un moteur dual fuel. Mais il n'est pour le moment pas autorisé comme carburant, notamment en raison de sa toxicité, et présente un rendement moins important que les carburants classiques.

Avec ce projet, les participants veulent répondre aux objectifs de l’Organisation maritime internationale (OMI) pour 2050. Soit réduire le volume total d'émissions de gaz à effet de serre annuelles d'au moins 50 % d'ici là, par rapport à 2008, tout en poursuivant l'action menée en vue de leur élimination progressive. « Les partenaires estiment que la création de telles alliances enverra un message clair que le transport maritime peut progresser lui-même en fonction des époques et des circonstances, avant l'action réglementaire », indique un communiqué de Lloyd’s Register.