Défense
Un SNA américain à Toulon
ABONNÉS

Actualité

Un SNA américain à Toulon

Défense

La base navale de Toulon a accueilli durant cinq jours un visiteur plutôt inhabituel, bien que pas inconnu dans le port varois, en l’occurrence un sous-marin nucléaire d’attaque américain. Il s’agit d’une unité de la classe Los Angeles, l’USS Albany, qui a pénétré dans la rade de Toulon vendredi dernier pour s’amarrer aux appontements Milhaud. Il est reparti hier en début d’après-midi.

 

L'USS Albany quittant Toulon (© : 

L'USS Albany quittant Toulon (© : JEAN-CLAUDE BELLONNE)

L'USS Albany quittant Toulon (© : 

L'USS Albany quittant Toulon (© : JEAN-CLAUDE BELLONNE)

L'USS Albany quittant Toulon (© : 

L'USS Albany quittant Toulon (© : JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Les Los Angeles constituent la plus longue série de SNA jamais réalisée, avec un total de 62 unités mises en service entre 1976 et 1996. Trente-quatre sont encore opérationnels, un bâtiment supplémentaire (USS San Francisco) servant à l’entrainement à quai à Norfolk.

Longs de 109.7 mètres pour un diamètre de 10 mètres et un déplacement d’un peu plus de 7000 tonnes en plongée, les Los Angeles sont armés par un équipage de 143 marins, dont 16 officiers. Capables de dépasser les 30 nœuds en immersion, ils sont équipés de quatre tubes de 533mm, avec la capacité d’emporter 25 armes, dont des torpilles lourdes Mk 48 et des missiles de croisière Tomahawk. Les 31 derniers SNA de cette classe sont également équipés de 12 lanceurs verticaux pour Tomahawk.

Construit par le chantier de Newport News, l’USS Albany (SSN 753) est entré en service en 1990. Il était déjà venu en escale à Toulon en 2008. 

 

US Navy / USCG Ports de Toulon et La Seyne-sur-Mer