Science et Environnement

Fil info

Pierre Labrosse, nouveau directeur du centre Atlantique de l’Ifremer

Science et Environnement

Pierre Labrosse est le nouveau Directeur du centre Atlantique de l’Ifremer depuis le 2 janvier 2020. Il a pour mission de déployer la politique nationale de l’Ifremer sur la façade Atlantique. Il s’attachera à renforcer les partenariats avec les acteurs académiques et socio-économiques dans les régions Pays de la Loire et Nouvelle Aquitaine sur les enjeux de gestion durable des ressources marines et de qualité des milieux marins en lien avec la santé humaine et animale.

"Après plusieurs postes de gouvernance de la recherche, j'aspirais à repasser de l'autre côté de la barrière au cœur même d'un institut de recherche, en proximité quotidienne avec les scientifiques et ce domaine maritime qui me passionne. Une belle occasion de mettre à profit mon parcours consacré à tisser des liens entre acteurs de la science, collectivités et entreprises".

Biologiste de formation, Pierre Labrosse a un riche parcours professionnel tourné vers la mer, qui l’a conduit à jeter l’ancre aux quatre coins du globe : Italie, NouvelleCalédonie, Afrique (Sénégal, Mauritanie, Djibouti) et Polynésie française. Avant de rejoindre l’Ifremer, Pierre Labrosse occupait le poste de DTRT (Délégué Territorial à la Recherche et la Technologie) en Polynésie Française. Spécialisé initialement dans l’exploitation et la valorisation des ressources biologiques marines (ressources de la pêche et ingénierie de l’aquaculture) en zones méditerranéennes et intertropicales, il acquiert ensuite une solide expérience en coopération scientifique et gouvernance de la recherche et de l’innovation. Cette diversité d’expériences professionnelles est un atout majeur pour sa nouvelle fonction. Ses précédentes missions lui ont apporté une très bonne connaissance du travail collaboratif avec les différents acteurs de territoire concernés par la science : partenaires académiques, économiques, collectivités, Etat. Pierre Labrosse mettra cette expérience au profit de l’une des missions phare de son nouveau poste : contribuer au rayonnement de l’Ifremer et à l’ouverture du centre Atlantique de l’Ifremer vers les partenaires académiques et le monde socio-économique, dans les régions Pays de la Loire et Nouvelle Aquitaine.

Le centre Atlantique de l’Ifremer

Le centre Atlantique est l’un des cinq centres régionaux de l’Ifremer. Présent dans les régions Pays de la Loire et Nouvelle Aquitaine, il couvre la façade Atlantique depuis la Loire-Atlantique jusqu’à la frontière espagnole. Deuxième centre de l’Ifremer en nombre de salariés, il comprend le site principal de Nantes et trois stations côtières à Bouin, La Tremblade et Arcachon, à laquelle est rattachée l’implantation d’Anglet. Ses scientifiques intègrent des activités de recherche, d’innovation et d’expertise en appui aux politiques publiques pour apporter des connaissances, des réponses et des solutions innovantes pour préserver et restaurer les océans, pour gérer durablement ses ressources, pour construire et partager un océan numérique de données et de services.

Ils apportent une expertise reconnue au niveau national, européen et international dans des domaines phare pour une préservation et une exploitation responsable des océans : santé de écosystèmes marins et contaminants chimiques et biologiques ; santé des mollusques marins ; durabilité de la pêche ; valorisation des ressources biologiques marines et biotechnologies ; gestion et diffusion des données scientifiques marines.

Pierre Labrosse : son parcours professionnel en bref

2017-2019 // Délégué Territorial à la Recherche et la Technologie (DTRT) en Polynésie française, pour le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation

2012 – 2017 // Délégué Territorial à la Recherche et la Technologie (DTRT) en Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, pour le Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la recherche

2011 – 2012 // Conseiller auprès de la Doyenne de la Faculté des sciences de l’Université de Djibouti, pour le Ministère des affaires étrangères et européennes

2005-2010 // Conseiller auprès du Directeur de l’Institut Mauritanien de Recherches Océanographiques et des Pêches (IMROP) pour le Ministère des affaires étrangères et européennes 2003 – 2004 // Consultant indépendant études en halieutique et environnement marin à Dakar (Sénégal)

1998 – 2003 // Directeur de recherches, responsable de l’Observatoire des Pêches Récifales en Nouvelle-Calédonie, pour le Secrétariat Général de la Communauté du Pacifique (CPS)

1994-1998 // Chargé de recherche, responsable du programme d’évaluation des ressources en poissons des lagons de la Province Nord de Nouvelle-Calédonie, à l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement)

1983 – 1996 // Plusieurs postes en tant que consultant (Milan, Italie), ingénieur d’étude (société privée) et ingénieur enseignant (Université Montpellier) en ingénierie de l’aquaculture

Communiqué de l'Ifremer, 02/03/20