Offshore
Allseas se lance dans l'exploitation des nodules polymétalliques

Actualité

Allseas se lance dans l'exploitation des nodules polymétalliques

Offshore

Le groupe suisse Allseas, spécialisé dans les travaux subsea et notamment propriétaire du Pioneering Spirit, le plus gros navire du monde, se lance dans l'exploitation des nodules polymétalliques. Pour mémoire, ces derniers sont des concrétions rocheuses se trouvant sur le fond marin et qui sont riches en métaux rares comme le cobalt, le nickel, le cuivre ou encore le manganèse, nécessaires notamment dans de nombreux équipements électroniques et les batteries. Les nodules, qui se trouvent pour la plupart en haute mer, sont actuellement considérés juridiquement comme des biens communs de l'humanité. Si des pays ont donné leur autorisation pour des permis exploratoires, c'est l'Autorité internationale des fonds marins, dépendant des Nations-Unies, qui octroient les permis miniers.

Allseas s'est associé en juin 2019 avec la compagnie canadienne DeepGreen, spécialiste des nodules polymétalliques. Cette dernière a décroché un permis d'exploration dans la zone Clarion Clipperton, accordé par les gouvernements de Nauru et Kiribati et portant sur une zone de 75.000 km2 dans le Pacifique. DeepGreen y a mené des campagnes géologiques et y a découvert des nodules riches en cuivre, nickel et cobalt. Des ressources que l'entreprise souhaite exploiter notamment pour le marché des batteries des véhicules électriques, estimé à 1 milliard d'unités dans les 30 ans à venir. 

Pour entamer l'exploitation commerciale de ces fonds marins, Allseas a donc racheté en novembre dernier un navire de forage ultraprofond, appartenant auparavant à Transocean et exploité pour le compte de Petrobras. Construit dans les chantiers Samsung en 2009, le Vitoria 10000 mesure 228 mètres de long pour 42 mètres de large et peut accueillir 200 personnes. Il va désormais être modifié pour recevoir un module de prélèvement de nodules qu'Allseas est actuellement en train de développer. Il pourra poser un riser de 4.5 km de long conçu pour acheminer verticalement les nodules extraits vers le bord. Ces derniers seront ensuite transférés vers un navire de transport puis amenés à terre où ils seront traités par une usine de Deepgreen. 

Le navire devrait entrer en flotte mi-2021.

 

Offshore | Toute l'actualité des plate-formes énergétiques