Défense
Cérémonie et immersion d’une plaque en mémoire de la disparition de l’Eurydice

Actualité

Cérémonie et immersion d’une plaque en mémoire de la disparition de l’Eurydice

Défense
Histoire Navale

On a beaucoup parlé ces derniers mois du sous-marin Minerve, disparu le 27 janvier 1968 avec ses 52 membres d’équipage au large du Cap Sicié et dont l’épave a enfin été retrouvée le 21 juillet 2019. Un évènement qui a un peu éclipsé un autre drame survenu deux ans plus tard, celui de l’Eurydice, un autre bâtiment du type Daphné qui sombra lui-aussi corps et bien en Méditerranée, avec 57 marins à bord. C’était le 4 mars 1970 au large de Saint-Tropez. Contrairement à la Minerve, son épave avait néanmoins pu être retrouvée dès le 22 avril 1970 suite à des recherches franco-américaines. Devenue une sépulture sous-marine, elle gît par 750 mètres de fond.

Les familles des marins disparus et la communauté des sous-mariniers ont évidemment commémoré le 50ème anniversaire de la perte de l’Eurydice. Malheureusement, la cérémonie nationale, qui devait avoir lieu le samedi 7 mars, a été annulée pour cause de coronavirus. Mais une cérémonie plus intimiste, organisée de longue date par l'Amicale Rubis de l'AGASM, a pu se tenir le 4 mars au monument des sous-mariniers de Toulon. Elle a réuni de nombreuses familles et associations d'anciens, venues rendre hommage aux marins de l’Eurydice.

 

Pendant la cérémonie du 4 mars en hommage aux marins de l'Eurydice (© FRANCIS JACQUOT)

Pendant la cérémonie du 4 mars en hommage aux marins de l'Eurydice (© FRANCIS JACQUOT)

 

 

Pendant la cérémonie du 4 mars en hommage aux marins de l'Eurydice (© FRANCIS JACQUOT)

Pendant la cérémonie du 4 mars en hommage aux marins de l'Eurydice (© FRANCIS JACQUOT)

 

Par ailleurs, comme ce fut le cas début février pour la Minerve, une plaque commémorative devrait être déposée sur l’épave de l’Eurydice dans les jours qui viennent. Une opération pilotée par la Cellule Plongée Humaine et Intervention Sous la Mer (CEPHISMER) de la Marine nationale. Sur la plaque de granit a été gravé ce texte :

Vous nous avez quittés le 4 mars 1970

Nous ne vous oublions pas

Vos Familles

Vos Frères d’Armes

Vos Amis

Construite à Cherbourg, l’Eurydice était le quatrième des onze sous-marins français du type Daphné. Des bâtiments de 57.7 mètres de long pour 6.7 mètres de large et un peu plus de 1000 tonnes en plongée qui étaient armés de 12 tubes lance-torpilles (8 avant, 4 arrière). Pouvant atteindre 15 nœuds en immersion, les Daphné étaient propulsés par deux hélices. Mise à l’eau en juin 1962, l’Eurydice est admise au service actif en septembre 1964. Ironie de l’histoire, c’est à bord de ce bâtiment que le général de Gaulle avait embarqué en février 1968 pour rendre hommage aux hommes de la Minerve et apporter son soutien aux sous-mariniers, traumatisés par cette perte. Deux ans après le naufrage de la Minerve et un an après la visite de l’ancien chef de l’Etat, l’Eurydice disparaissait à son tour.

 

Marine nationale