Marine Marchande
BAI : « Avec ou sans le Honfleur, nous sommes organisés pour la saison »

Actualité

BAI : « Avec ou sans le Honfleur, nous sommes organisés pour la saison »

Marine Marchande

On ne connaît pas sa date de livraison, même si on évoque de plus en plus une arrivée après la saison estivale. Le Honfleur, nouveau navire au GNL de Brittany Ferries, est toujours en construction dans les chantiers allemands Flensburger Schiffbau Gesellschaft. Destiné à la ligne entre Caen-Ouistreham et Portsmouth, il aurait dû être livré en juin 2019. Mais les très grandes difficultés de FSG (très importantes pénalités de retard sur la livraison du WB Yeats d'Irish Ferries, cessation de paiement, reprise par un nouvel investisseur...) ont une répercussion particulièrement négative sur l'achèvement du nouveau navire.

« A l'heure actuelle, je ne peux m'exprimer sur la date de livraison du navire. Nous sommes cependant confiants. Et quoi qu'il arrive, nous sommes prêts pour les rotations estivales, puisque nous avons le Kerry pour pallier la sortie du Baie de Seine. Avec ou sans le Honfleur, nous sommes organisés », dit Christophe Mathieu, président du directoire de Brittany Ferries, qui a accordé une interview à Mer et Marine.

Long de 187 mètres, ce nouveau ferry pourra transporter 1680 passagers, 550 voitures et 64 remorques. Il disposera de 261 cabines, deux cinémas, des restaurants, bars, boutiques et de vastes espaces passagers. Conçu pour atteindre une vitesse de 22 nœuds avec une puissance propulsive d’environ 28 MW, il sera donc doté d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié, avec une consommation hebdomadaire de 600 m3 et un approvisionnement en iso-conteneurs de 40 pieds acheminés par voie routière jusqu’à Ouistreham depuis le terminal méthanier de Dunkerque.

- Voir notre reportage à Flensburg lors de la mise à l'eau du Honfleur en décembre 2018

 

Brittany Ferries