Marine Marchande
Première escale en Guyane pour le Marfret Douce France

Actualité

Première escale en Guyane pour le Marfret Douce France

Marine Marchande
Vie Portuaire

Livré en janvier par le chantier chinois Yangzijiang de Shanghai, et après avoir réalisé son escale inaugurale au Havre au début du mois, le nouveau porte-conteneurs de la compagnie marseillaise Marfret a desservi pour la première fois la Guyane, accostant au port de Dégrad-des-Cannes mercredi dernier. Une escale particulière et qui n’a pas pu être célébrée comme prévu en raison du Covid-19, mais qui a aussi illustré en cette période de crise l’importance des liaisons maritimes avec les territoires d’Outre-mer. « Merci à l'équipage du Douce France, à notre agent Marfret Guyane, à notre manutentionnaire GLMP qui se mobilisent pour approvisionner la Guyane notamment en vivres et médicaments. Partout, nos marins, nos agents, nos manutentionnaires restent investis à 100% pour accomplir leurs missions cruciales pour notre économie et nos concitoyens. Plus que jamais la situation exceptionnelle que nous traversons met en relief l'importance vitale de l'industrie du shipping et de tous les acteurs de la chaîne logistique », a indiqué Marfret sur les réseaux sociaux. 

Le Marfret Douce France, cinquième navire appartenant à la compagnie à porter ce nom depuis sa création en 1951, fait partie d’une série de trois nouveaux porte-conteneurs, les deux autres ayant été réalisés pour CMA CGM qui co-exploite avec Marfret un service reliant l’Europe du nord (Rotterdam, London Gateway, Le Havre), le port espagnol d’Algésiras, le Brésil (Natal, Fortaleza , Vila do Conde), la Guyane, Trinidad et Tobago ainsi que Saint-Martin.

Le CMA CGM Kourou a été livré fin décembre alors que la troisième unité de la série, le CMA CGM Sinnamary, du nom d’une autre localité de Guyane, va bientôt entrer en service. En plus des Marfret Douce France et CMA CGM Kourou, quatre autres navires sont exploités sur la ligne actuellement : les CMA CGM Cayenne, CMA CGM Marseille et CMA CGM Saint Laurent, navires de 2140 EVP mis en service en 2015, ainsi que le Marfret Guyane, unité de 1691 EVP entré en flotte en 2007.

 

(

(© FABIEN MONTREUIL)

 

Appelés « Guyanamax » en raison de leur optimisation face aux contraintes d’accès au Dégrad-des-Cannes, situé dans l’estuaire du fleuve Mahury, les nouveaux porte-conteneurs affectés à cette ligne mesurent 189.90 mètres de long pour 30.40 de large. Ils peuvent transporter 2296 EVP et disposent de 600 prises reefer. Par ailleurs, en prévision des investissements et besoins d’acheminements vers la base de Kourou, pour le développement d’Ariane 6, les navires ont été équipés d’un gréement renforcé, avec trois grues dont deux peuvent être jumelées pour soulever des colis de plus de 100 tonnes.

 

(

(© FABIEN MONTREUIL)

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs. 

 

Marfret