Vie Portuaire
Gênes : le nouveau pont voit le jour

Actualité

Gênes : le nouveau pont voit le jour

Vie Portuaire

Juste avant l’arrêt de toutes les activités non-essentielles dans le pays afin d’endiguer l’épidémie de Covid-19, l’Italie a vu s’élever samedi 21 mars la dernière des trois plus grande travées du nouveau pont de Gênes. Erigée à plus de 40 mètres en 48 heures, cette structure de 100 mètres et d’un poids de 1800 tonnes et ses deux jumelles permettent d'enjamber la rivière du val Polcevera, que va traverser le nouvel ouvrage, dont la longueur atteindra 1067 mètres, avec 18 piliers en béton supportant des travées métalliques de 50 mètres, et de 100 mètres donc pour la partie centrale. « Près de 80% de l’ensemble de la structure est déjà en place, soit 6000 tonnes d’acier travaillées dans les usines du groupe Fincantieri », a précisé le constructeur naval italien, fortement impliqué dans ce projet. Un chantier titanesque mené tambour battant puisque la première travée a été posée le 1er octobre dernier.

Imaginé par le célèbre architecte Renzo Piano, ce nouveau pont va remplacer l’ancien viaduc du Polcevera (aussi appelé pont Morandi), inauguré en 1967 et qui s’est effondré le 14 août 2018. Au-delà d’un bilan humain très lourd (43 morts), la catastrophe a eu des répercussions très lourdes pour l’économie génoise, ce franchissement du val Polcevera étant stratégique pour la circulation, le tourisme et les activités portuaires. Suite au drame, qui a profondément marqué le pays, les autorités locales et Rome avaient fait de la construction de ce nouveau pont un symbole national. 

En cette période dramatique pour l’Italie, qui selon le président du Conseil Giuseppe Conte connait avec le coronavirus sa pire catastrophe depuis la seconde guerre mondiale (on comptait hier près de 5500 morts), voir renaître le grand pont de Gênes constitue une note d’espoir.   

 

 

Fincantieri