Défense
Base navale de Brest : l’activité continue surtout autour des sous-marins

Actualité

Base navale de Brest : l’activité continue surtout autour des sous-marins

Défense

Malgré la crise sanitaire et les mesures de confinement, la base navale poursuit ses activités. Si le volume de travail a été réduit, les fonctions vitales de la base militaire restent opérationnelles.

Du côté de la Marine nationale, les services administratifs et de soutien des navires sont organisés en bordées, alternant présence dans les bureaux et travail ou présence au domicile. Les services s’organisent sur le rythme d’une journée à la maison pour une journée au bureau. La mesure a pour effet de limiter le nombre de personnels dans les espaces de travail, en garantissant les impératifs d’espacement entre les individus au bureau.

Effectifs allégés

Pour les navires qui restent à quai, ils fonctionnent sur les modalités et le rythme du gardiennage avec un minimum de marins à bord et le reste de l’équipage à la maison. Pour ce qui est de la sécurisation et des fonctions vitales de la base navale, pas de changement avec des équipes mobilisées normalement.

30 % de présence à Naval Group

Du côté de Naval Group, les différents sites restent ouverts. Les activités opérationnelles sont concentrées sur les missions essentielles. 900 personnes, soit environ 30 % des effectifs, sont actuellement encore mobilisées sur le terrain, parmi les 2 850 salariés que compte le groupe. Certaines activités de maintenance ont été supprimées mais les opérations dites essentielles, notamment autour de l’activité des sous-marins de l’île Longue, restent d’actualité.

Davantage de navettes pour l’Ile Longue

En tout début de semaine, les personnels partant de Brest pour l’Ile Longue, où se trouve la base des sous-marines nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) s’étonnaient de la promiscuité à bord des vedettes assurant la traversée de la rade. L’incompréhension et l’anxiété étaient palpables chez certains salariés qui rechignaient à grimper dans des vedettes bondées le matin et le soir.

Répondant à leur inquiétude et appliquant plus précisément les précautions sanitaires recommandées, des navettes supplémentaires étaient mises en place afin d’éviter une trop grande promiscuité. Pour les personnes n’étant pas à leur poste, elles sont en télétravail ou en arrêt de travail (garde d’enfants ou personne fragiles si problème de santé avérée). Aucun cas de Coronavirus n’a pour le moment été constaté en base navale. « Aucune mesure de chômage partiel n’a pour le moment été décidée », ajoute la direction de Naval Group à Brest.

Un article de la rédaction du Télégramme

 

Marine nationale Naval Group (ex-DCNS) Coronavirus (Covid-19)