Construction Navale
Wärtsilä lance les tests de combustion à l'ammoniac
ABONNÉS

Actualité

Wärtsilä lance les tests de combustion à l'ammoniac

Construction Navale

L'ammoniac est une des pistes explorées dans le cadre de la décarbonation de la propulsion. Le motoriste finlandais Wärtsilä a annoncé le lancement de tests de combustion avec ce combustible dont il cherche actuellement à mieux comprendre les propriétés et notamment ses paramètres de combustion. L'ammoniac s'enflamme et brûle difficilement, et il est également toxique et corrosif, ce qui implique un système de stockage et de manutention très spécifique. Sa combustion pourrait également amener à émettre davantage d'oxyde d'azote sauf si les fumées sont traitées et si la combustion est parfaitement optimisée.

Pour mémoire, l'ammoniac n'émet pas de CO2 ni d'émissions nocives, même si, actuellement, sa production nécessite encore de l'énergie carbonée. Ce qui pourrait évoluer notamment grâce à l'utilisation d'électricité issue d'énergies renouvelables.

La deuxième étape des tests menés par Wärtsilä se déroulera sur des moteurs dual-fuel ainsi que sur des moteurs gaz à allumage par étincelle. Une fois ceux-ci réalisés, des installations pilotes seront installées sur des navires à partir de 2022.

Wärtsilä mise beaucoup sur ce nouveau carburant et a déjà prévu de développer une gamme comprenant à la fois des moteurs, des moyens de soutage et de stockage. Ce qui est déjà en cours notamment dans le cadre d'installation de piles à ammoniac sur le PSV Viking Energy en 2023.