Croisières et Voyages
Désormais 4 morts sur le Zaandam, opération sanitaire avec un autre paquebot

Actualité

Désormais 4 morts sur le Zaandam, opération sanitaire avec un autre paquebot

Croisières et Voyages

La situation continue de se dégrader à bord du paquebot néerlandais Zaadam, victime d’une épidémie de coronavirus alors qu’il se trouve au large du Panama, côté océan Pacifique. Le navire de la compagnie Holland America Line est parti le 7 mars de Buenos Aires pour un tour d’Amérique latine avec 1243 passagers (dont 105 Français) et 586 membres d’équipage.

Vendredi soir, alors que les résultats des premiers tests effectués sur des malades confirmaient une infection au Covid-19, HAL annonçait que quatre personnes étaient décédées. Le nombre de malades continue par ailleurs de progresser, soit 53 passagers et 85 membres d’équipage souffrant de symptômes grippaux en date du 27 mars, contre 13 passagers et 29 membres d’équipage quatre jours plus tôt.

Alors que le navire, qui devait initialement achever sa croisière le 21 mars dans le port chilien de San Antonio, près de Valparaiso, a été refoulé des pays de la région, Holland America Line a déclenché une opération de secours inédite impliquant un autre de ses paquebots. Le Rotterdam, avec 611 membres d’équipage à bord (mais vide de passagers) est parti dimanche 22 mars de Puerto Vallarta, au Mexique, pour aller à la rencontre du Zaandam au large de Panama, où les deux navires se sont retrouvés jeudi 26 mars au point de rendez-vous. Le Rotterdam a notamment apporté des renforts médicaux (personnel et matériel) dont des kits permettant de tester les malades du Zaandam et confirmer le diagnostic.  

L’opération de soutien sanitaire se transforme également en mission d’évacuation d’une partie des passagers du paquebot. HAL a en effet annoncé son intention de transborder sur le Rotterdam des passagers du Zaadam qui ne sont pas malades, cela après un contrôle médical rigoureux pour limiter au maximum les risques de contagion d’un navire à l’autre. Priorité va être donnée à ceux logés dans des cabines intérieures, c’est-à-dire sans balcon ni hublot. C’est en effet pour eux que le confinement dans les cabines, qui dure depuis mardi dernier, est le plus dur à supporter. Ils sont environ 70. Une fois transférés sur le Rotterdam, ils seront, de nouveau, isolés dans leurs cabines jusqu’à ce qu’ils puissent être débarqués.

HAL et sa maison-mère, le groupe américain Carnival Corporation, sont en discussion avec les autorités panaméennes pour obtenir l’autorisation pour les deux paquebots de franchir le canal de Panama. L’objectif est de leur faire rejoindre Fort Lauderdale, en Floride, où passagers et malades pourront être pris en charge par les autorités américaines. Samedi midi, ils étaient au mouillage à une dizaine de milles de l’entrée du canal, un peu à l’écart de la zone d’attente où se concentrent les navires de commerce en attente d’un passage.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Holland America Line Coronavirus (Covid-19)