Croisières et Voyages
Vard livre Le Bellot

Actualité

Vard livre Le Bellot

Croisières et Voyages
Construction Navale

Le Bellot, cinquième des six nouveaux navires d’expédition de la classe Explorer de Ponant, a bien été livré par le constructeur norvégien Vard, filiale du groupe italien Fincantieri. Mais le navire, faute d’activité en raison de l’épidémie mondiale de coronavirus, n'a pour le moment pas bougé du chantier de Søviknes. Ce dernier travaille parallèlement sur l’achèvement du dernier navire de cette série, Le Jacques Cartier, qui doit être livré en juin. Les quatre premiers Explorer, Le Lapérouse, Le Champlain, Le Bougainville et Le Dumont d’Urville, sont pour mémoire entrés en service en 2018 pour les deux premiers et en 2019 pour les deux autres.

Immatriculés comme toute la flotte de Ponant à Wallis et Futuna, ces nouveaux bateaux conçus pour les croisières d'expédition mesurent 131 mètres de long pour 18 mètres de large et affichent une jauge de 10.038 GT. Ils comptent 92 cabines, toutes dotées d'un balcon.

En plus d’achever cette série, les chantiers norvégiens de Vard vont bientôt recevoir pour armement Le Commandant Charcot, paquebot brise-glace de 150 mètres, 30.000 GT et 135 cabines que Ponant doit réceptionner au printemps 2021. Comme pour les Explorer, sa coque a été réalisée par le chantier Vard de Tulcea, en Roumanie. Après sa mise à l’eau, elle en est partie dimanche 29 mars pour être remorquée jusqu’en Norvège, sans comme nous l’indiquions lundi passer par Saint-Nazaire pour le moment (ses moteurs externes de type Azipod devaient y être installés en cale sèche au cours de la seconde quinzaine d’avril).

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Compagnie du Ponant Vard