Histoire Navale
Plongée dans les archives : 1978, un HSS immergé à Saint-Mandrier

Actualité

Plongée dans les archives : 1978, un HSS immergé à Saint-Mandrier

Histoire Navale
Défense

Nouvelle plongée dans les archives de Jean-Louis Venne, cette fois au sens propre. Nous sommes en juillet 1978 à Saint-Mandrier. Un ancien hélicoptère HSS de la base d’aéronautique navale implantée sur la presqu’île de la rade de Toulon, est immergé pour les besoins d’entrainement de l’école de plongée de la Marine nationale. Celle-ci se situe près de l’ancienne BAN et dispose d’un plan d’eau protégé par de vieilles coques désarmées servant de brise-lames, ce qui est toujours le cas aujourd'hui. A l'époque il s'agissait à priori des anciens bâtiments de débarquement de chars Odet (1948-1962) et Laïta (1946-1964), ainsi que de l'ex-aviso Chamois, construit en 1939 sous le nom d'Annamite, transféré en 1961 à la marine marocaine où il a servi sous le nom d'El Lahiq jusqu'en 1967 avant d'être restitué à la France. 

L'opération de manutention du HSS est réalisée par la grue flottante automotrice GFA 1, qui fut en service dans la marine de 1964 à 2005. Sur certaines photos, on aperçoit également le trimaran Manureva (ex-Pen Duick IV) d’Alain Colas, quelques mois seulement avant la disparition tragique du skipper et de son voilier le 16 novembre 1978, au large des Açores, alors qu’ils étaient en tête de la première édition de la Route du Rhum.

 

(© : 

(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

(© : 

(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

(© : 

(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

(© : 

(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Le trimaran Manureva vu depuis l'ex-aviso Chamois servant alors de brise-lames (© : 

Le trimaran Manureva vu depuis l'ex-aviso Chamois servant alors de brise-lames (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Au second plan, derrière la proue de l'ex-Chamois, le trimaran Manureva (© : 

Au second plan, derrière la proue de l'ex-Chamois, le trimaran Manureva (© : JEAN-LOUIS VENNE)

 

L'hélicoptère déclassé immergé à Saint-Mandrier était le HSS n°005 qui avait décollé pour la première fois le 24 juin 1959 et effectué 4720 heures de vol au profit de la Marine nationale, si l’on en croit les inscriptions sur sa carlingue.

Deux ans après son immersion, des images sous-marines prises par des personnels de la marine montrent l’état de la carcasse de l’appareil, notamment le travail de la corrosion (et des séances d'entrainement des plongeurs).

 

Le HSS deux ans après son immersion (© : 

Le HSS deux ans après son immersion (© : DR)

 

 

Hélicoptère américain, le HSS (ou SH-34) est la version navalisée, notamment apte à la lutte anti-sous-marine, du Sikorski S-58/H-34. Mis en service à partir de 1954 aux Etats-Unis, cet appareil, dont une version est produite sous licence au Royaume-Uni sous le nom de  Wessex, a été fabriqué en France par Sud Aviation, qui en a sorti environ 300 exemplaires de différents modèles pour l’armée de Terre et la Marine nationale. Celle-ci l’a employé à partir de 1956 pour des missions de lutte anti-sous-marine et de transport, notamment au sein des flottilles 31F, 32F et 33F, ainsi que dans l'escadrille 20S pour la formation et l'expérimentation d'équipements. A une époque où les moyens de localisation et d'identification n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui, les hélicoptères de la 31F arboraient sur leur nez et flancs de grandes lettres blanches et ceux de la 32F des lettres oranges, ce qui permettait lorsque les appareils effectuaient des stations sonar à plusieurs de se reconnaître visuellement. 

Les derniers HSS ont été retirés du service à l’été 1979, l’aéronautique navale les ayant remplacés par les Lynx. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

HSS sur le porte-avions La Fayette (© : 

HSS sur le porte-avions La Fayette (© : JEAN-LOUIS VENNE)

HSS à Saint-Mandrier (© : 

HSS à Saint-Mandrier (© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : 

(© : JEAN-LOUIS VENNE)

(© : 

(© : JEAN-LOUIS VENNE)

HSS devant le voilier-école Amerigo Vespucci de la marine italienne (© : 

HSS devant le voilier-école Amerigo Vespucci de la marine italienne (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale