Défense
L’US Navy choisit Fincantieri et une variante des FREMM pour ses futures frégates

Actualité

L’US Navy choisit Fincantieri et une variante des FREMM pour ses futures frégates

Défense

La marine américaine a annoncé le 30 avril avoir retenu l’offre de Fincantieri pour le programme FFG(X) portant sur le développement et la réalisation d’une nouvelle génération de frégates. Fincantieri Marine Group, la filiale américaine du constructeur italien, et plus particulièrement son chantier Marinette Marine (Wisconsin) qui réalise déjà les LCS américains du type Freedom (conjointement avec Lockheed-Martin), décrochent un contrat de 795 millions de dollars pour le développement de ces nouvelles frégates et la réalisation de la tête de série, livrable en 2026. Le marché comprend une option pour les 9 premières unités de série, pour un coût global de 5.58 milliards de dollars. Après ces 10 premières frégates, le programme prévoit la commande de 10 autres ultérieurement.

L’offre de FMG repose sur une évolution des FREMM de la marine italienne . Avec au final des bâtiments au design très différent de celui des unités de la Marina militare, du fait de l’intégration d’équipements américains. Longues de 151 mètres pour une largeur de 19.8 mètres, les futures frégates de l’US Navy seront notamment équipées d’un radar de la famille SPY-6, un système surface-air Mk41 avec 32 cellules de lancement vertical (ESSM, SM-2), jusqu'à 16 missiles antinavire NSM, une tourelle de 57mm, de l’artillerie légère, un système RAM et des tubes lance-torpilles. Leur hangar pourra accueillir 2 hélicoptères MH-60R.  Armés par 200 marins, ces bâtiments pourront dépasser la vitesse de 26 nœuds et franchir 6000 milles à 16 nœuds.

Ce programme constitue un succès majeur pour Fincantieri, qui était en compétition avec trois autres candidats : General Dynamics avec une offre basée sur les frégates espagnoles du type F100 de Navantia, Huntington Ingalls Industries avec une variante des National Security Cutters du type Legend produits pour l’US Coast Guard, et Austal avec une nouvelle version des LCS du type Independence. Initialement en lice avec une évolution des LCS du type Freedom que FMG n’a pas suivi, Lockheed-Martin avait jeté l’éponge en mai 2019.

Le programme FFG(X) a été initié suite aux déboires rencontrés avec les Littoral Combat Ships, qui devaient être initialement réalisés à 55 exemplaires. Mais ces bâtiments déclinés en deux versions (Independence et Freedom) n’ont pas donné satisfaction et ne répondent que partiellement à l’évolution des besoins depuis le lancement du programme LCS au début des années 2000. Leur format a donc été réduit à 40 unités, au mieux, 35 ayant été à ce jour commandés. L’US Navy a préféré écourté la série pour revenir à un concept plus traditionnel de frégates avec les FFG(X).

 

LCS du type Freedom (© US NAVY)

LCS du type Freedom (© US NAVY)

LCS du type Independence (© AUSTAL)

LCS du type Independence (© AUSTAL)

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien US Navy / USCG