Formation et Emploi
L'ENSM va effectuer une rentrée partielle

Actualité

L'ENSM va effectuer une rentrée partielle

Formation et Emploi

L’Ecole Nationale Supérieure Maritime va effectuer une rentrée partielle à partir du 11 mai. Une décision qui suscite une grande inquiétude chez les représentants du personnel. Lors du CHSCT et du CT de l’établissement qui se sont tenus le 28 avril dernier, ils « ont unanimement fait part à la direction de l'école de leur ferme opposition au retour des élèves sur les sites, toutes promotions confondues, avant le 1er septembre 2020 ». Une opposition appuyée sur le discours du 13 avril d’Emmanuel Macron, qui annonçait la suspension des cours de l’enseignement supérieur jusqu’à l’été.

Interrogée par Mer et Marine, la direction de l’ENSM commence par expliquer que la reprise du 11 « concerne les agents et non les étudiants » et que toute la semaine suivante sera consacrée, sur les quatre sites, à la mise en place des équipements de protection collectifs (panneaux de plexiglas, moyens de désinfection, circulation…) et « soumise à la disponibilité des EPI : masques, gants, visière individuelle et nominative, gel hydroalcoolique, qui ont été commandés ». La direction rappelle que le télétravail reste « privilégié pour l’ensemble des agents y compris les enseignants ». Ces dernières semaines, l’enseignement s’est poursuivi à distance, y compris pour les TP.

La rentrée « présentielle » à l’ENSM ne devrait concerner que certains travaux pratiques qui seraient indispensables pour la validation des cursus dans le cadre des conventions internationales sur la formation des marins et qui se trouvent dans le cadre des exceptions validées par le gouvernement au nom de la formation professionnelle.

Ces séances présentielles ne concernent que les années terminales des différents cursus débouchant sur un diplôme : à Nantes, les Capitaines 3000 (élèves issus OCQP de la même année), à Saint-Malo les OCQM-CM8000 kW_3 et MASEN, OCQM, Chef 3000kW (élèves issus OCQM de la même année) et Chef 8000 kW, au Havre une classe de M2 et la classe OCQPI-3 par groupes de 10 à 12). Pour la formation continue, il va s’agir des stages et formations STCW nécessaire pour embarquer.

« Dans tous les cas, il s’agit de réalisation de TD, TP en petits groupes de 10. Les mesures EPI et EPC sont validées. En addition au plan de reprise d’activité, un protocole de réalisation est écrit par le directeur de site. Chaque élève s’engage à respecter les gestes barrières et les distances physiques nécessaires. Les salles sont réorganisées et aménagées en conséquence », assure la direction de l’ENSM.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Ecole Nationale Supérieure Maritime | Actualité de l'ENSM