Marine Marchande
Des résultats 2019 en baisse sensible pour Brittany Ferries

Actualité

Des résultats 2019 en baisse sensible pour Brittany Ferries

Marine Marchande

C'est dans le contexte troublé de la pandémie du Covid, qui voit 7 de ses 12 navires désarmés, que la direction de Brittany Ferries a présenté, la semaine dernière, les résultats de son exercice 2019 à ses actionnaires. Ces derniers sont en baisse sur tous les segments : -4,9% pour les voyageurs (2.49 millions de personnes transportées pour un chiffre d'affaires de 469 millions d'euros), -5% pour le nombre de véhicules de tourisme transportés (866.000)  et - 1,9% pour le fret (202.000 véhicules). Des chiffres et volumes en recul que la direction de la compagnie roscovite attribue aux « incertitudes engendrées par les trois reports successifs du Brexit ».

Si 2020 sera une « année de défis », comme l'a déclaré Jean-Marc Roué, président de l'armement, l'année s'annonce déjà très compliquée en raison des pertes colossales induites par l'arrêt total, depuis fin mars, du trafic passagers sur la Manche en raison de la pandémie. Les cinq navires de Brittany Ferries encore en exploitation ne le sont que pour le fret entre la France, l'Angleterre, le Royaume-Uni et aucune date de reprise du trafic passagers, qui sera sans doute soumis à des accords bilatéraux entre les gouvernements, n'est connue. La saison estivale sera, selon toute vraisemblance, sévèrement perturbée. Et la fin de l'année sera également marquée par l'échéance du 31 décembre 2020 qui verra l'application pleine et entière du Brexit et pourrait se traduire, en cas d'absence d'accord entre le Royaume-Uni et l'Union Européenne, par le retour des droits de douane. 

« Du Royaume-Uni à l’Irlande jusqu’aux ports normands et bretons, les personnes et les biens doivent pouvoir circuler librement pour que nous puissions nous remettre de la crise actuelle. C’est notre objectif majeur à l'approche de la saison 2021 », insiste Jean-Marc Roué.

Quatre navires neufs sont toujours prévus pour rejoindre la flotte de Britanny Ferries : le Galicia (ligne Royaume-Uni-Espagne) livrable en juillet par les chantiers chinois Awic Weihai pour une entrée en flotte en novembre, le Honfleur (ligne Caen-Ouistreham - Portsmouth), dont la construction a pris beaucoup de retard au chantier allemand FSG et qui sera livré en 2021, le Salamanca (Royaume-Uni/Espagne) dont la pose de la quille a eu lieu chez Avic Weihai en avril 2020 et le Santoña (Royaume-Uni/Espagne) dont l’entrée en service est toujours prévue en 2023.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Brittany Ferries