Vie Portuaire
Le Canada renvoie les croisières à 2021

Actualité

Le Canada renvoie les croisières à 2021

Vie Portuaire
Croisières et Voyages

Le gouvernement canadien a annoncé en fin de semaine dernière sa décision d’interdire tous les navires de croisière transportant plus de 100 passagers et membres d’équipage dans ses eaux jusqu’au 31 octobre. De facto, Ottawa met ainsi un terme aux espoirs des opérateurs de pouvoir reprendre leur activité dans cette zone cette année. Ce qui signifie non seulement la suspension des croisières vers les ports canadiens, mais aussi le passage arctique du nord-ouest (limité aux navires transportant moins de 123 personnes) ou encore la saison en Alaska, y compris pour les compagnies américaines puisque les escales au Canada sont impératives afin d’éviter la législation sur le cabotage. Dans ces conditions, en dehors de petites unités d’expédition immatriculées aux USA, seul un paquebot pourrait théoriquement naviguer depuis les Etats-Unis en Alaska cette année, le Pride of America de NCL, unique grand navire de croisière battant pavillon US. Un paquebot basé à Hawaii et qui est comme partout à l’arrêt pour le moment, sachant que les autorités locales n’espèrent pas une reprise de l’activité croisière dans l’archipel américain avant 2021.

En 2019, les ports canadiens avaient enregistré quelques 140 escales de navires de croisière, pour un total de 2 millions de passagers.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.