Croisières et Voyages
Silversea prend livraison du Silver Origin

Actualité

Silversea prend livraison du Silver Origin

Croisières et Voyages

Le chantier néerlandais De Hoop a livré le 3 juin à la compagnie italienne Siversea Cruises son nouveau navire spécialement conçu pour les croisières aux Galápagos, en Equateur.

Unité de luxe, le Silver Origin mesure 101 mètres de long pour 11 mètres de large et affiche une jauge de 5800 GT. Battant pavillon équatorien, comme tous les navires exploités au départ de l’archipel, il sera doté de 51 suites de 30 à 160 m², toutes dotées d’un balcon ou d’une terrasse, pour une capacité de 100 passagers (le maximum autorisé par les autorités équatoriennes pour les navires exploités aux Galápagos) servis par 90 membres ’équipage. Capable d’atteindre la vitesse de 14 nœuds, le navire est équipé de plusieurs salons et bars, dont un observatoire, un restaurant principal et un grill extérieur, ainsi qu'un Spa. Il embarquera huit Zodiac et dix kayaks pour les excursions.

Le Silver Origin, qui doit faire ses débuts commerciaux fin août, avait été mis sur cale le 6 février 2019 au chantier De Hoop de Tolkamer. Lancé le 30 décembre dernier, il avait rejoint Rotterdam fin mars pour son achèvement et ses essais. Livrer ce navire dans le calendrier fixé avec l’armateur s’est transformé en challenge pour le constructeur néerlandais, qui a d’abord été confronté fin 2019 à un niveau d’eau très bas de la rivière Waal, qui borde Tolkamer et a obligé De Hoop à retarder la mise à l’eau d’un mois. Puis, en janvier et février, c’est la situation inverse qui s’est produite, avec de fortes pluies faisant monter les cours d’eau à un niveau inhabituellement élevé, rendant impossible le franchissement de la douzaine de ponts séparant le chantier de Rotterdam. Ce n’est que le 24 mars que le Silver Origin a pu partir, ne laissant que quatre semaines au lieu des huit prévues avant la première sortie en mer du Nord. Et pour couronner le tout, il a fallu composer avec la crise du Covid-19, pendant laquelle le constructeur a été confronté à des retards dans les livraisons des fournisseurs. Et pendant la période de confinement aux Pays-Bas, il a fallu employer la barge de logement Rossini afin d’y cantonner la moitié des 200 personnels travaillant sur le Silver Origin qui, malgré tous ces aléas, a donc été terminé dans les temps.

Il s’agit du second projet de ce type mené par De Hoop après le Celebrity Flora, livré l’an dernier à Celebrity Cruises et qui a fait ses débuts en juin 2019 aux Galápagos. Les deux navires ont pu bénéficier de certaines mutualisations, Celebrity étant une filiale du groupe RCCL, qui possède 70% de Silversea, dont l’armateur américain a pris le contrôle en 2018.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Silversea Cruises