Marine Marchande
Le Stellar Banner sabordé au large du Brésil

Actualité

Le Stellar Banner sabordé au large du Brésil

Marine Marchande

L'opération a été menée en fin de semaine dernière sous la surveillance de la marine brésilienne (vidéo dans cet article). Le minéralier Stellar Banner a été sabordé à une centaine de milles de Maranhão. Plus de trois mois après avoir été volontairement échoué sur un banc de sable après la constatation d’une importante voie d’eau en quittant Ponta Da Madeira, le VLOC de la compagnie sud-coréenne Polaris Shipping avait été renfloué au début du mois. Non sans avoir auparavant retiré 145.000 des 275.000 tonnes de minerai de fer des cales du navire pour le redresser (il gitait sur tribord).

Désechoué, il avait ensuite été remorqué à 60 milles des côtes de l’Etat brésilien du Maranhão. Mais les inspections structurelles ont montré que le navire ne pouvait être sauvé. Il a alors été décidé de le couler en eaux profondes. L’AHTS Bear, l’OSRV Agua Marinha, l’OSV Normand Installer, ainsi que le patrouilleur Guanabara, sont restés sur place pour surveiller l’opération et éviter une pollution.

Construit en 2016, le Stellar Banner, long de 328,50 mètres, pour 55 de large, s’est échoué le 26 février à une centaine de kilomètres des côtes brésiliennes avec 3500 tonnes de fioul lourd à bord et 140 tonnes de gasoil, en plus de sa cargaison en minerai de fer pour Qingdao, en Chine. Ses vingt membres d’équipages avaient pu être évacués. Par la suite, des plongeurs ayant inspecté la coque avaient constaté qu’elle était endommagée près de l’étrave sur environ 25 mètres.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Pollution en mer et accidents