Nautisme
L’industrie nautique dans l’œil du cyclone
ABONNÉS

Actualité

L’industrie nautique dans l’œil du cyclone

Nautisme
Actualité

Comme l’automobile et l’aéronautique, l’industrie nautique a souffert dans la tempête Covid-19. Après deux mois d’arrêt, les 5 500 entreprises françaises, dont 1 235 en Bretagne, abordent la saison très fragilisées. Même si une reprise s’amorce en ce début d’été, la filière risque de tanguer encore longtemps.

Des usines fermées, des ports de plaisance inaccessibles, la mer interdite aux usagers… Le confinement a mis à mal tous les acteurs du nautisme, les petites comme les grandes entreprises. Le poids lourd de la filière nautique, le Groupe Bénéteau, a ainsi dû fermer ses 28 sites de production, dont 21 en France. Surtout, cette crise sanitaire est arrivée au plus mauvais moment, juste avant le début de la saison.

Nul ne sait encore exactement quelles vont être les conséquences de la crise sanitaire mais l’ensemble de la filière a encore en mémoire la crise de 2008-2009. Il y a onze ans, elle avait subi une baisse de 50 % de son chiffre …