Défense
L’US Navy met en service son 11ème LCS du type Independence

Actualité

L’US Navy met en service son 11ème LCS du type Independence

Défense

La cérémonie de mise en service de l’USS Kansas City (LCS 22) s’est déroulée le 20 juin dans la base navale de San Diego. Ce bâtiment est le onzième littoral Combat Ship (LCS) du type Independence, dont la tête de série, l’USS Independence (LCS 2), a rejoint la flotte américaine en 2010. Il a été suivi entre 2014 et 2019 par les USS Coronado (LCS 4), USS Jackson (LCS 6), USS Montgomery (LCS 8), USS Gabrielle Giffords (LCS 10), USS Ohama (LCS 12), USS Manchester (LCS 14), USS Tulsa (LCS 16), USS Charleston (LCS 18) et USS Cincinnati (LCS 20).

Réalisés par le chantier Austal de Mobile, dans l’Alabama, ces trimarans furtifs en aluminium de 127.6 mètres de long pour 30.6 mètres de large affichent un déplacement de 2785 tonnes en charge. Capables de dépasser la vitesse de 45 nœuds, ils peuvent mettre en œuvre deux hélicoptères Seahawk ou trois drones Fire Scout. L’armement de base comprend une tourelle de 57mm, un système surface-air Sea RAM et de l’artillerie de petit calibre. Les Independence peuvent intégrer d'autres équipements, comme des missiles antinavires. 

Quatre autres bâtiments de ce type sont actuellement en construction chez Austal. Il s’agit des futurs USS Oakland (LCS 24), USS Mobile (LCS 26), USS Savannah (LCS 28) et USS Canberra (LCS 30). Quatre unités supplémentaires ont, par ailleurs, été commandées par l’US Navy : USS Santa Barbara (LCS 32), USS Augusta (LCS 34), USS Kingsville (LCS 36) et USS Pierre (LCS 38).

Prototypes de cette classe, dont les unités suivantes ont bénéficié d’importantes modifications, les USS Independence et USS Coronado devraient être désarmés dès 2021, leur mise à niveau étant considérée comme trop onéreuse. Il restera donc à terme dix-sept bâtiments de ce type, s’ajoutant aux seize LCS du type Freedom, dont les deux premiers exemplaires (USS Freedom et USS Fort Worth), livrés en 2009 et 2012 par le chantier Marinette Marine (filiale de Fincantieri) doivent eux aussi être retirés du service l’année prochaine. Jusqu’ici, neuf Freedom ont été réceptionnés par l’US Navy, le dernier étant l'USS Indianapolis (LCS 17) en octobre dernier.

Le programme LCS, qui devait initialement comprendre 55 unités mais a été réduit suite aux déboires rencontrés et aux évolutions des menaces, sera suivi par une nouvelle série de frégates plus traditionnelles, les FFG(X). C'est l'offre du groupe italien Fincantieri, via sa filiale américaine FMG, qui a été retenue en avril dernier par la marine américaine. En tout, vingt de ces nouvelles frégates doivent être réalisées. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

US Navy / USCG