Marine Marchande
Stena : deux nouveaux E-Flexer plus grands en construction en Chine

Actualité

Stena : deux nouveaux E-Flexer plus grands en construction en Chine

Marine Marchande

L’armement suédois Stena Line a confirmé hier que la construction de deux nouveaux ferries de la série E-Flexer avait bien débuté au chantier chinois CMI Jinling Weihai. Livrables en 2022, il s’agit des quatrième et cinquième unités destinées à cette compagnie, sur une série qui en comptera neuf en tout, dont trois destinés à Brittany Ferries et un à DFDS au travers de contrats d’affrètement long terme avec option d’achat.  

Les deux premiers, baptisés Stena Estrid et Stena Edda, ont été livrés en novembre 2019 et janvier 2020. Ils ont été alignés sur les lignes irlandaises de l’armement (Holyhead-Dublin et Belfast-Liverpool). Le troisième navire de cette classe, le Stena Embla, dont la mise en service est confirmée pour janvier 2021, sera exploité sur la liaison Belfast-Liverpool.

Concernant les trois E-Flexer de Brittany Ferries, destinés notamment aux lignes entre le Royaume-Uni et l’Espagne, le premier, nommé Galicia, a été mis à l’eau en septembre 2019 et doit être livré en juillet en vue d’une mise en service au mois de novembre. Le Salamanca a été mis sur cale en avril pour une livraison en 2022 alors que le Santoña doit entrer en flotte en 2023.

Quant au navire de DFDS, le Côte d’Opale, il a été mis à l’eau en mai et doit débuter son service en juin 2021 sur la ligne Calais-Douvres.

Le Salamanca et le Santoña disposeront d’une propulsion fonctionnant au GNL, les autres E-Flexer étant pré-équipés pour passer ultérieurement à ce carburant.

 

(© STENA)

(© STENA)

 

Ces ferries de 214 mètres de long pour 27.8 mètres de large afficheront une jauge de 48.000 GT. Ils pourront accueillir 1000 passagers et disposeront de 3100 mètres linéaires pour le fret.

Les deux derniers destinés à Stena seront plus grands. Leur longueur atteindra 240 mètres et ils disposeront de 3600 mètres linéaires de garages. La capacité en passagers sera accrue de 30% et le nombre de cabines de 50%. On ne sait pas encore sur quelles lignes ils seront exploités. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.