Science et Environnement

Fil info

L’Ifremer entre au capital de Forssea Robotics

Science et Environnement

L’entreprise de robotique sous-marine Forssea Robotics développe des véhicules autonomes télé-opérés et des caméras intelligentes pour le secteur maritime. Elle annonce la prise de participation de l’Institut français pour la recherche et l’exploitation de la mer (Ifremer) à son capital. A travers ce partenariat, Forssea veut accélérer sa diversification dans les secteurs des énergies marines renouvelables et de l’exploration scientifique. L’Ifremer marque ainsi  à nouveau son ambition de devenir un moteur de l’innovation pour l’économie bleue.

Depuis sa création en 2016, l’entreprise Forssea a développé deux robots submersibles téléguidés : Atoll et Argos. « Nous avons développé nos propres véhicules car il nous fallait une plate-forme moderne, toute-électrique, légère et suffisamment puissante pour répondre aux besoins actuels. Nos solutions permettraient de diviser par 5 les coûts d’exploitation des gisements d’énergies fossiles ou des parcs EMR », déclare Gautier Dreyfus, co-fondateur et dirigeant de Forssea. Ces systèmes sont aujourd’hui en phase de qualification finale, pour le déploiement et la récupération de balises sous-marines en marge de campagnes de forages et de constructions pétrolières.

L’Ifremer entrevoit d’autres applications pour ses campagnes océanographiques et ses observatoires sous-marins : une collaboration se met en place en 2019. Depuis lors, Forssea se rend régulièrement au Centre Ifremer de la Seyne-sur-Mer pour y tester ses systèmes.

« Nous voulons améliorer la robotisation des tâches les plus répétables, comme l’inspection visuelle ou le nettoyage des structures sous-marines, ajoute Gautier Dreyfus. L’Ifremer est un fleuron national à l’origine de grandes aventures scientifiques mondiales. Ce partenariat va nous permettre de bénéficier de tout le savoir-faire de l’établissement en matière de systèmes sous-marins et de gagner en crédibilité à l’international ».

« La prise de participation de l’Ifremer vient renforcer plus encore notre collaboration avec l’équipe de Forssea et la démarche d’innovation InOcéan de l’institut, déclare Romain Charraudeau, directeur de l’Innovation à l’Ifremer. Nos forces de recherche aideront cette jeune start-up à accélérer son développement. Nous projetons également de lui transférer certaines des technologies développées par l’Ifremer et d’en co-développer de nouvelles pour répondre à nos besoins de recherche. Ce cercle vertueux répond ainsi pleinement à notre objectif de favoriser le développement socio-économique du monde maritime ».

Communiqué de l’Ifremer et de Forssea, 29/07/20

 

IFREMER