Construction Navale
Les savoir-faire du bois perdurent au chantier Hénaff

Reportage

Les savoir-faire du bois perdurent au chantier Hénaff

Construction Navale
Reportage

Avec ses 14.50 mètres de long, le Kervily 2 tient tout juste dans la nef. L’étrave et la poupe du chalutier langoustinier en pleine refonte frôlent les portes du hangar du chantier Hénaff, au Guilvinec. Ouvertes, elles laissent échapper le bruit des scies et entrer un peu d’air frais venu de la grève, alors que les charpentiers de marine s’activent autour de ses formes. Quatre d’entre eux portent un long bordé qu’ils font entrer à coups de masse, avant d’enfoncer les carvelles.

 

(© MER ET MARINE - GAEL COGNE)

(© MER ET MARINE - GAEL COGNE)

 

 

Des gestes qui n’ont pas tant changé depuis que Jacques Hénaff, originaire de Tréguennec, fondait en 1928 le chantier guilviniste, d’abord installé rue Yves Frélaud avant de déménager dans le fond du port bigouden, dans le quartier de Lostendro. « On utilise toujours la même méthode pour le calfatage », remarque Pauline Hénaff-Jézéquellou, aujourd’hui à la tête du chantier familial. Près d’un siècle plus tard, l’équipe de jeunes charpentiers, âgés de 25 à 38 ans, reproduit ces savoir-faire appris aux Ateliers de l’Enfer de Douarnenez ou au lycée maritime Jean Moulin de Plouhinec (fermé en juin 2018).

 

(© MER ET MARINE - GAEL COGNE) …