Croisières et Voyages
Hurtigruten, dans la tourmente, annule une grande partie de ses croisières jusqu'en 2021
ABONNÉS

Actualité

Hurtigruten, dans la tourmente, annule une grande partie de ses croisières jusqu'en 2021

Croisières et Voyages

Interrompues jusqu'« à nouvel ordre », les croisières du groupe Hurtigruten sont en grande partie annulées jusqu'à la fin 2020: la saison Antarctique est annulée et il ne reste désormais plus que deux navires sur la ligne de l'Express Côtier. La compagnie norvégienne avait été la première à annoncer la reprise de ses voyages dès début juillet. Mais la découverte d'un foyer de Covid-19 à bord du Roald Amundsen à la fin du même mois avait provoqué l'arrêt des croisières en août.

En Norvège, l'affaire continue à faire grand bruit. L'enquête diligentée par l'autorité maritime du royaume fin août a mis à jour plusieurs dysfonctionnements sur le protocole, la sécurité et la gestion sanitaire (voir notre article détaillé sur le rapport) à bord des navires de la flotte. Depuis, la classe politique, les médias et l'opinion publique norvégienne n'a de cesse de demander des comptes à la société, considérée comme un pilier du patrimoine national. Beaucoup s'interrogent sur le fait que Daniel Skjeldam, président de la compagnie depuis 2012, garde la confiance des actionnaires et reste à ses fonctions, alors que ses méthodes sont de plus en plus contestées y compris par les syndicats représentant ses marins (voir un article de NRK, la chaîne nationale norvégienne).

Pour mémoire, en plus des conséquences de la crise sanitaire, Hurtigruten va devoir affronter le fait de partager la route côtière entre Bergen et Kirkenes avec Havila à compter du 1er janvier 2021. Pour le groupe, endetté suite à la construction compliquée des Roald Amundsen et Fridtjof Nansen (la construction d'une troisième unité de ce type a été abandonnée), reprendre rapidement les croisières était un impératif. Avec une saison quasi-blanche et une réputation écornée, notamment sur son marché national, 2021 s'annonce très compliquée pour le groupe qui, d'une gestion publique est passée dans le giron d'actionnaires en 2014. Ceux-ci sont, via leurs sociétés, Tryve Hegnar, un magnat des medias, Petter Stordalen, à la tête d'un empire hôtelier, et le fond d'investissement britannique TDR Capital. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Hurtigruten | Actualité de la compagnie norvégienne