Défense
Gowind : la construction des six corvettes malaisiennes suspendue
ABONNÉS

Actualité

Gowind : la construction des six corvettes malaisiennes suspendue

Défense
Actualité

Le programme des six corvettes du type Gowind destinées à la marine malaisienne est en pleine tourmente. Au point que le gouvernement malaisien a décidé de suspendre la construction des bâtiments le temps de trouver une solution pour sauver le programme, victime d'un grave dérapage industriel de la part de ses chantiers locaux. 

Pour mémoire, ce dernier, baptisé par les Malaisiens LCS (Littoral Combat Ships) et pourvu d’une enveloppe d’environ 2 milliards d’euros, a été lancé en 2011. A l’issue d’une compétition internationale, c’est le modèle Gowind, développé par Naval Group, qui avait été retenu. La plateforme a été adaptée aux besoins malaisiens, avec une version plus grande que le modèle de base vendu à l’Egypte (111 mètres pour un déplacement de 3078 tonnes en charge contre 92 mètres et 2600 tpc) et un certain nombre d’équipements différents. Contrairement au programme égyptien, conclu plus tard (contrat signé en 2014) et qui a vu la tête de série produite en un temps record par Naval Group à Lorient (28 mois entre la découpe de la première tôle et la livraison en septembre 2017) puis la réalisation de ses trois sisterships avec l’assistance technique française à Alexandrie, le projet malaisien a été géré de manière beaucoup plus autonome que ce qui se pratique habituellement pour les …

Naval Group | Actualité industrie navale de défense