Construction Navale
L’Afrique du Sud veut lancer un chantier de démolition moins polluant

Actualité

L’Afrique du Sud veut lancer un chantier de démolition moins polluant

Construction Navale

L’Afrique du Sud veut créer un chantier de démolition de navires conforme à la convention de Hong Kong et plus respectueux de l’environnement, selon la société de conseil américain Frost & Sullivan. Baptisé 34South, le site se trouvera à Saldanha Bay, près du Cap de Bonne Espérance, permettant d’éviter un passage par Suez et ses coûteux droits de passage. Le premier actionnaire de ce projet est l’Industrial Development Corporation (IDC), un agence nationale de développement industriel.

Contrairement aux chantiers de démolition asiatiques, où l’Inde, le Pakistan et le Bengladesh concentrent 90% des opérations de démolition, l’Afrique du Sud veut promouvoir un système de levage du navire pour éviter l’échouage. « Cette installation maintiendra des normes de travail et environnementales sûres conformément aux lois et règlements internationaux sur la démolition des navires, garantissant une installation verte, durable et conforme », écrit Frost & Sullivan. Alors que les chantiers de démolition sont souvent taxés de ne pas respecter l’environnement, le cabinet souligne qu’« avec une combinaison de législation environnementale changeante et de pression accrue des parties prenantes, les installations respectueuses de l'environnement qui offrent des prix d'achat de navires compétitifs gagnent en importance dans l'industrie mondiale de la démolition des navires ». Et ce, sans compter les compagnies qui mettent en œuvre leurs propres réglementations internes plus strictes en matière de recyclage des navires.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.