Défense
Fincantieri met à l’eau le premier patrouilleur lance-missiles qatari
ABONNÉS

Actualité

Fincantieri met à l’eau le premier patrouilleur lance-missiles qatari

Défense

Mis sur cale en juin 2019 au chantier Fincantieri de Muggiano, dans la baie de la Spezia, le premier des deux patrouilleurs lance-missiles commandés au constructeur italien par le Qatar a été mis à l’eau cette semaine. Nommé Musherib, le bâtiment est désormais en achèvement à flot en vue d’une livraison en 2021.

 

(© GIORGIO ARRA)

(© GIORGIO ARRA)

(© GIORGIO ARRA)

(© GIORGIO ARRA)

(© GIORGIO ARRA)

(© GIORGIO ARRA)

 

Ce patrouilleur hauturier (OPV) et son sistership, en cours de construction, sont une évolution des Falaj 2 construits précédemment par Fincantieri pour les Emirats Arabes Unis.

Plus grandes, les unités qataries mesurent 63 mètres de long pour 9 mètres de large et afficheront un déplacement de 670 tonnes en charge. Capables de dépasser la vitesse de 30 nœuds sur quatre lignes d’arbres, ces bâtiments seront équipés d’un radar Kronos sous radôme et pourront mettre en œuvre 4 Exocet MM40, un système surface-air VL Mica (8 missiles), une tourelle de 76mm et deux canons télé-opérés de 30mm.

Ces OPV font partie d’une commande globale de 5 milliards d’euros (dont 1 milliard pour les missiles) dont l’entrée en vigueur a été annoncée en août 2017. En plus des patrouilleurs, ce contrat comprend la réalisation par Fincantieri de quatre corvettes de la classe Doha, dont la tête de série a vu sa construction débuter en août 2018. Ces bâtiments de 107 mètres de long pour 14.7 mètres de large et environ  4000 tpc disposeront de 8 missiles antinavire Exocet MM40, un canon de 76mm, de l’artillerie télé-opérée, des tubes lance-torpilles, un système RAM et surtout 16 missiles surface-air Aster 30 Block 1 conçus pour intercepter des missiles balistiques d’une portée de 300 à 600 kilomètres. Le guidage des Aster sera assuré par un radar de la famille Kronos et la détection lointaine via des senseurs terrestres à longue portée. 

 

Vue des futures corvettes qataries (© FINCANTIERI)

Vue des futures corvettes qataries (© FINCANTIERI)

 

Enfin, le programme qatari comprend une unité de projection inspirée du bâtiment de débarquement et de soutien logistique (BDSL) Kalaat Beni Abbes (143 mètres, 9000 tonnes), que Fincantieri a livré en 2015 à l’Algérie.

Ces 7 navires seront réalisés en Italie d’ici 2024. Fincantieri assurera ensuite leur soutien au Qatar sur une période de 10 ans après les mises en service.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Le BDSL algérien Kalaat Beni Abbes (© US NAVY)

Le BDSL algérien Kalaat Beni Abbes (© US NAVY)

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien