Science et Environnement

Fil info

L'ENSTA Bretagne partenaire du projet Méditerranée pour l'amélioration des modèles météo

Science et Environnement

Le 29 septembre, Bruno Gruselle, directeur de l'ENSTA Bretagne a signé une convention de partenariat avec la Fondation Van Allen (fondation partenariale de l’université de Montpellier) en présence d'Annick Girardin, ministre de la Mer. Les travaux de recherche portent sur l'amélioration des modèles météorologiques de prévision d'épisodes cévenols. Une thèse débutera en décembre prochain à l'ENSTA Bretagne.

Les épisodes cévenols correspondent à de fortes pluies et orages localisés intervenant principalement dans le Sud-Est de la France. Ces phénomènes météorologiques violents entraînent des crues exceptionnelles et des inondations. Courant septembre, ce phénomène a causé de lourds dégâts dans le Gard et l'Hérault, dont la mort de deux personnes. Les fortes précipitations enregistrées lors des épisodes cévenols sont causées par l’accumulation d’humidité en mer. Une meilleure connaissance du champ d’humidité au-dessus de la Méditerranée pourrait potentiellement contribuer à améliorer la prévision de ces pluies intenses.

Pour y arriver, plusieurs organismes référents se sont réunis autour de la Fondation Van Allen (fondation partenariale de l’université de Montpellier) avec le projet Méditerranée : le Centre Spatial Universitaire de Montpellier, l'IGN, Météo France et l'ENSTA Bretagne.

UNE THÈSE QUI DÉBUTERA EN DÉCEMBRE 2020

A l'ENSTA Bretagne, une thèse co-financée par la Fondation Van Allen débutera en décembre 2020. Son objectif est d’améliorer les méthodes d’analyse des signaux GNSS (GPS, Galileo, Glonass) mesurés par des antennes embarquées en pleine mer (sur des navires ou des bouées scientifiques).

Ces améliorations visent principalement une restitution plus fine des retards à la propagation affectant les signaux GNSS : ces retards sont utilisés en météorologie et en climatologie car ils sont liés à la teneur en humidité de l'atmosphère (quantité cruciale pour la prévision météorologique). Les travaux permettront également une meilleure estimation de la trajectoire du porteur, en particulier sa composante verticale (élément utile en hydrographie et océanographie : domaine de spécialité de l'ingénieure qui réalisera sa thèse sur ce sujet).

L’EXPERTISE DE L’ENSTA BRETAGNE EN HYDROGRAPHIE ET OCÉANOGRAPHIE 

Ce partenariat vient rappeler l’expertise de l’ENSTA Bretagne dans les disciplines d’hydrographie et d’océanographie. Ces dernières englobent les méthodologies de mesure et de description des étendues d’eau (océans, mers, lacs) et des cours d’eau, indispensables à la conduite de toutes les activités humaines en mer, sur les littoraux ou fluviales : sécuriser la navigation, conduire des programmes d’aménagements du littoral et portuaires, positionner des infrastructures en mer (plateformes, éolienne, etc.), surveiller les infrastructures immergées, surveiller la montée des eaux en zones inondables…

ENSTA Bretagne délivre la seule formation française en hydrographie de catégorie A (le plus haut niveau) et l’une des plus reconnues au monde.

Communiqué de l'ENSTA