Croisières et Voyages
Jalesh Cruises jette l’éponge, situation difficile sur le Karnika

Actualité

Jalesh Cruises jette l’éponge, situation difficile sur le Karnika

Croisières et Voyages

Encore une victime de la crise sanitaire dans l’industrie de la croisière. Cette fois c’est la jeune compagnie indienne Jalesh Cruises qui cesse ses opérations. La société avait débuté en avril 2019 avec le paquebot Karnika, ancien Pacific Jewel racheté au groupe américain Carnival Corporation. Long de 245 mètres pour une largeur de 32 mètres et une jauge de 69.800 GT, ce navire pouvant accueillir 2000 passagers est sorti en 1990 des chantiers italiens Fincantieri. D’abord exploité sous le nom de Crown Princess par la compagnie Princess Cruises, il était devenu en 2002 A’Rosa Blu puis en 2004 AIDAblu et en 2007 Ocean Village Two. C’est en 2009 qu’il avait été transféré chez P&O Cruises Australia, où il naviguait sous le nom de Pacific Jewel avant d’être racheté par Jalesh Cruises. Cette dernière, premier opérateur local à exploiter un tel paquebot sur le marché indien, comptait acquérir un second navire pour développer le marché national. Mais la crise du coronavirus a mis un terme à cette aventure. A l’arrêt depuis le mois de mars et cumulant les dettes, la compagnie est contrainte de jeter l’éponge.

Cela, alors que le noyau d’équipage qui reste sur le Karnika, immobilisé en baie de Mumbai (d'où il n'a pas bougé depuis le 8 août), est dans une situation très difficile. N’ayant pu s’avitailler faute d’argent, le navire n’aurait plus de carburant. Privés d’électricité, les 60 marins encore présents à bord, et qui ne sont pour le moment pas autorisés à descendre, survivent avec le peu qu’il leur reste. Des actions sont en cours auprès des autorités indiennes pour leur permettre de débarquer et, en attendant, recevoir une aide d’urgence, notamment en vivres et en énergie.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Croisières maritimes et fluviales | Actualités du secteur