Défense
Le SNA Suffren tire son premier missile de croisière

Fil info

Le SNA Suffren tire son premier missile de croisière

Défense

Le 20 octobre 2020, le Suffren, premier de série des six sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) du programme BARRACUDA, a réalisé avec succès un tir d’essai de Missile de croisière naval (MdCN) au large du site DGA Essais de missiles de Biscarrosse (Landes).

Florence Parly salue cette réussite : « Pour la première fois, un sous-marin français tire un missile de croisière. Ce succès confère une nouvelle capacité stratégique à notre Marine et la place parmi les meilleures au monde. Ce nouvel armement est une véritable rupture, fruit d’années d’efforts et d’investissements, notamment permis par la loi de programmation militaire 2019-2025. Je félicite toutes celles et ceux – Marine nationale, DGA, industrie – qui ont permis ce tir. Les forces sous-marines françaises pouvaient jusqu’à présent frapper des sous-marins et des navires de surface. Elles peuvent désormais détruire des infrastructures terrestres lourdes, à longue distance. »

Ce tir a permis d’achever la qualification de l’intégration de l’ensemble des armements du Suffren, réalisée dans le cadre des essais en mer du navire conduits par la Direction générale de l’armement (DGA) depuis avril dernier.

Cette réussite marque une étape importante des essais du Suffren en vue de sa qualification globale par la DGA. Sa livraison à la Marine nationale aura lieu d’ici à la fin de l’année 2020, avant son admission au service actif en 2021.

Préparé par les équipes de la DGA, de la Marine nationale et des industriels MBDA et Naval Group, ce tir d’essai du missile de croisière naval MdCN est le dernier jalon d’une série d’essais qui a permis de vérifier le bon fonctionnement des armes et, plus globalement, du système de combat du Suffren.

Doté d’une portée de plusieurs centaines de kilomètres, le MdCN est adapté à des missions de destruction d’infrastructures de haute valeur stratégique. Après les Frégates multi-missions (FREMM), les SNA Suffren sont les premiers sous-marins français équipés de cette capacité de frappe conventionnelle dans la profondeur. La capacité de mise en œuvre du MdCN depuis un sous-marin permet de faire peser sur l’adversaire la menace constante et indétectée d’une frappe depuis la mer sur des cibles situées à l’intérieur des terres. Elle augmente très significativement, la capacité de pénétration des armes françaises sur les théâtres d’opérations.

Pendant ses essais en Méditerranée, le Suffren a également effectué avec succès, au large du site de DGA Essais de missiles basé sur l’île du Levant (Var), un tir d’essai de missile antinavire à changement de milieu de type Exocet SM39. Il a aussi procédé à plusieurs tirs d’essai de torpille lourde modèle F21. Cette arme de nouvelle génération est destinée à terme à l’ensemble des sous-marins de la Marine nationale.

La qualification de l’ensemble du système d’armes du Suffren ouvre la voie de la fin des essais en mer et de sa qualification globale. Celle-ci autorisera sa livraison à la Marine nationale en vue de la vérification de ses caractéristiques militaires puis de son admission au service actif.

Communiqué du ministère des Armées, 20/10/20

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française MBDA | Toute l'actualité du missilier européen