Défense

Fil info

Marine nationale : expérimentation à Brest avec CERBAIR pour la lutte anti-drone

Défense

Le dépôt de plainte du commandant de l’arrondissement maritime Atlantique le 10 septembre 2020, après le vol illégal d’un drone civil dans la zone interdite LF-P 112, montre que la surveillance des drones civils et les possibilités de lutte contre eux, sont prises au sérieux. Le commandant de l'arrondissement maritime et de la zone maritime Atlantique cherchant à renforcer ses capacités de lutte contre cette menace hybride et nouvelle, s’est rapproché de CERBAIR pour conduire des tests sur une solution anti-drone robuste et embarquée.

Concepteur de solutions permettant de détecter, localiser et neutraliser les UAV (Unmanned Aerial Vehicles) civils depuis 2015, CERBAIR place l’analyse du spectre radiofréquence (RF) au cœur de ses systèmes tels qu’HYDRA. Cette solution de détection omnidirectionnelle, se présente sous la forme d’un mât télescopique, sur lequel un à quatre modules RF sont fixés. Utilisé sur de nombreux terrains pour différentes unités, l’utilisation de ce produit en milieu marin nécessitait une navalisation, permettant de faire face aux exigences très particulières de cet environnement : étanchéité, résistance au sel, vibrations…

Ainsi, en juin 2020, CERBAIR a mené une expérimentation en partenariat avec la Marine nationale dans le but de prouver que ses solutions étaient capables d’assurer la protection de ses bâtiments contre la menace posée par les mini et micro-drones. Doté de brouilleurs fournis par KEAS, une société partenaire de CERBAIR, cette expérimentation opérationnelle s’est révélée prometteuse.

« Nous sommes particulièrement satisfaits de cette première notamment par les portées de localisation dans l’environnement complexe et contraint de la rade » témoigne Antoine MENINI, CTO de CERBAIR, qui a piloté l’ensemble du projet. De son côté, David Morio, Président de KEAS, rappelle « que ce projet est une formidable opportunité de confirmer l’empreinte historique de la société KEAS depuis 1980 sur les marchés militaires en apportant la démonstration de la mise en service de produits de brouillage militarisés, résistants aux plus fortes contraintes environnementales possibles et proposant des niveaux de performances élevés. Cette expérimentation confirme également la parfaite intégration avec la suite des produits CERBAIR en complétant avantageusement notre gamme de brouilleurs.»

Communiqué de CERBAIR et KEAS, octobre 2020