Défense
Le design final des futurs patrouilleurs d’outre-mer (POM)
ABONNÉS

Actualité

Le design final des futurs patrouilleurs d’outre-mer (POM)

Défense

Voici le design final des six futurs patrouilleurs d’outre-mer (POM) de la Marine nationale, dont la construction a été récemment lancée et qui seront baptisés en hommage à des Compagnons de la Libération originaires des territoires ultramarins.

En présence de la ministre des Armées, la cérémonie de découpe de la première tôle du premier POM s’est déroulée le 8 octobre au chantier Socarenam de Saint-Malo. Ce dernier produit les coques des bâtiments, dont l’achèvement sera mené par le site boulonnais de Socarenam. Livrables entre 2022 et 2025, ils seront basés en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française et à La Réunion, permettant de renforcer sensiblement les moyens de la Marine nationale dans ces régions.   

 

La Combattante, l'un des trois PAG déjà produits par Socarenam (© MICHEL FLOCH)

La Combattante, l'un des trois PAG déjà produits par Socarenam (© MICHEL FLOCH)

 

Conçus par le bureau d’architecture Mauric, en partenariat avec Socarenam, qui ont déjà produit les trois Patrouilleurs Antilles Guyane (PAG), livrés entre 2016 et 2019. Plus grands, les futurs POM auront comme eux une coque en acier et des superstructures en aluminium. Longs de 79.9 mètres pour une largeur de 11.8 mètres et un tirant d’eau de 3.5 mètres, ils afficheront un déplacement lège de 1158 tonnes et de 1298 tonnes à pleine charge. Dotés d’une propulsion diesel-électrique, ils pourront atteindre la vitesse de 24 nœuds et franchir 5500 milles à 12 nœuds, pour une autonomie de 30 jours sans ravitaillement. L’équipage sera de 30 marins, avec la capacité d’accueillir 24

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Socarenam | Toute l'actualité du chantier naval