Vie Portuaire
La rade de Toulon accueille un nouveau paquebot de NCL

Actualité

La rade de Toulon accueille un nouveau paquebot de NCL

Vie Portuaire
Croisières et Voyages

Après le Norwegian Epic, parti le 4 novembre vers la cité phocéenne pour un arrêt technique chez Chantier Naval de Marseille, le môle croisière de La Seyne-sur-Mer accueille un nouveau paquebot de la compagnie américaine NCL. Il s’agit cette fois du Norwegian Star, arrivé samedi 21 novembre dans la rade de Toulon en provenance du port italien de Civitavecchia.

 

 

Le Norwegian Star à son arrivée en rade de Toulon (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Norwegian Star à son arrivée en rade de Toulon (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Norwegian Star à son arrivée en rade de Toulon (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Norwegian Star à son arrivée en rade de Toulon (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

Sorti en 2001 du chantier Meyer Werft de Papenburg, en Allemagne, ce navire, qui devait initialement rejoindre la flotte de Star Cruises, est le premier d’une série de six paquebots exploités par Norwegian Cruise Line. Comptant 1120 cabines, il mesure 294 mètres de long pour 32 mètres de large et affiche une jauge de 92.000 GT.

NCL a demandé à ce que le Norwegian Star puisse passer l’hiver dans la rade varoise. Il s’absentera cependant, normalement du 6 au 16 décembre, pour un court arrêt technique à Marseille, à l’issue duquel il reviendra à quai à La Seyne.

A défaut de l’activité habituelle de la croisière, le port varois sert donc de point de repli aux paquebots depuis le début de la crise sanitaire. Ont déjà été accueillis depuis le mois de mai plusieurs navires de Silversea Cruises, mais aussi le Club Med 2 (récemment revenu après un arrêt technique à Lisbonne) et depuis peu l’Expedition, arrivé à Brégaillon le 10 novembre. NCL, qui a pu tester cette solution avec le Norwegian Epic, arrivé le 18 septembre à La Seyne, y a manifestement trouvé son compte. « Nous avions de la place, ce qui est une denrée rare actuellement, mais la compagnie est aussi très satisfaite des conditions d’accueil et des services portuaires », se félicite-t-on au sein de l’autorité portuaire toulonnaise.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Ports de Toulon & Seyne-sur-Mer