Défense
Une frégate espagnole à Toulon pour un nouvel exercice de la marine française

Actualité

Une frégate espagnole à Toulon pour un nouvel exercice de la marine française

Défense

Arrivée vendredi dernier à Toulon, la frégate Cristóbal Colón a repris la mer hier midi. Cette visite du bâtiment espagnol, actuellement intégré au SNMG2, l’un des groupes maritimes permanents de l’OTAN, s’inscrit dans le cadre de sa participation à un important exercice aéromaritime organisé pour la première fois par la Marine nationale. Baptisé « ZEST » et prévu pour se dérouler en plusieurs phases jusqu’à la fin de semaine prochaine, cet entrainement multi-lutte et de haute intensité permet de compiler un certain nombre d’exercices réguliers de la flotte française (Zohan, Exocet, Squale, Tamouré) qui ont été plus ou moins perturbés en raison de la crise sanitaire. Intégrant aussi l’exercice Gabian, qui réunit chaque année une bonne partie des bâtiments présents à Toulon pour des manœuvres conjointes, ZEST doit, côté Marine nationale, mobiliser différents bâtiments de surface (FREMM, FLF, BCR, BSAOM…), des aéronefs (Rafale Marine, Hawkeye, Atlantique 2, Falcon 50, hélicoptères) et des forces spéciales. Des moyens de l’armée de l’Air seront également engagés. Au-delà des habituels domaines de lutte (antisurface, défense aérienne et ASM avec normalement la présence d’un sous-marin), la flotte devra également faire face à des attaques cyber simulées grâce à la présence d’équipes spécialisées.

Parmi les moyens internationaux participant à cet important exercice à l’invitation de la France, il y a donc le Cristóbal Colón, mis en service en 2012. Cinquième et dernière frégate lance-missiles espagnole du type F100, cette unité de 146.7 mètres pour un déplacement de 6390 tonnes en charge, capable de dépasser 28 nœuds, est notamment optimisée pour la défense aérienne. Doté du système américain Aegis, avec radar à quatre panneaux fixes SPY-1D, le Cristóbal Colón est équipé de 48 cellules de lancement vertical pour missiles surface-air SM-2 MR et ESSM, une tourelle de 127mm, deux canons de 20mm, quatre mitrailleuses de 12.7mm. Le reste de l’armement comprend 8 missiles antinavire Harpoon et quatre tubes lance-torpilles. Le bâtiment embarque également un hélicoptère Sea Hawk.

 

Le Cristobal Colon à quai à Toulon vendredi 27 novembre (© FRANCIS JACQUOT)

Le Cristobal Colon à quai à Toulon vendredi 27 novembre (© FRANCIS JACQUOT)

 

 

Le Cristobal Colon quittant Toulon hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

Le Cristobal Colon quittant Toulon hier (© JEAN-CLAUDE BELLONNE)

 

 

Concernant les quatre autres frégates du type F100, la tête de série de ce programme, l'Alvaro de Bazan, est entrée en service en 2002. Puis ont suivi l'Almirante Juan de Borbon (2003), le Blas de Lezo (2004) et le Mendez Nunez (2006). Trois unités dérivées ont été réalisées par l’Australie, les Hobart, Brisbane et Sydney, livré entre 2017 et 2020.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Marine espagnole | Toute l'actualité de l'Armada española Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française