Marine Marchande
Golfe de Guinée : 14 marins enlevés en quelques jours

Actualité

Golfe de Guinée : 14 marins enlevés en quelques jours

Marine Marchande

La série d’attaques et d’enlèvements se poursuit dans le golfe de Guinée. Quatorze marins ont été enlevés à bord d’un cargo et d’un pétrolier, entre le 25 et le 29 novembre.

La dernière attaque a eu lieu lundi quand un bateau de pêche a été attaqué à proximité du Cap Bimbia, au Cameroun, par une embarcation rapide. Une équipe d’hommes armés a échangé des tirs avec les assaillants. Deux gardes, ainsi que plusieurs assaillants, ont été blessés.

Plus au nord, la veille, l'Agisilaos, un pétrolier de 184 mètres, a été abordé par tribord en pleine nuit par six pirates venus dans une embarcation en bois lancée à grande vitesse, alors qu’il croisait à plusieurs dizaines de milles des côtes. Quatre membres d’équipages (deux Philippins, un Roumain et un Russe) ont été enlevés. L’incident qui a duré environ cinq heures a eu lieu dans les eaux ghanéennes. Si une telle attaque n’est pas une première dans cette zone, elles y sont en général plus rares.

Dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, c’est un cargo de 81 mètres, le Milan, qui a été pris d’assaut, près du terminal pétrolier de Pennington, près de Brass (Nigeria), par huit assaillants. Il était en transit entre Escravos et Douala (Cameroun). Selon le consultant Dryad Global, 10 membres d’équipages ont été enlevés.

Dans son rapport de novembre (PDF), le MDAT-GoG (Maritime Domain Awareness for Trade - Gulf of Guinea, organisme franco-britannique) relève 18 incidents survenus dans le mois. A sept reprises, des assaillants ont réussi à monter à bord. La grande majorité des incidents se sont produits au large du Nigeria, du Togo et du Benin. 

- Voir notre article détaillé sur la piraterie dans le golfe de Guinée

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime