Energies Marines
Naval Group : vers la fin de la diversification dans les énergies marines ?
ABONNÉS

Actualité

Naval Group : vers la fin de la diversification dans les énergies marines ?

Energies Marines

Alors que Naval Group vient d’acter la reprise de l’intégralité du capital de Naval Energies, l’industriel français cherche des solutions pour l’avenir de sa filiale spécialisée dans les énergies marines renouvelables (EMR). L’enjeu est de préserver les compétences de la société, en particulier dans le domaine de l’éolien flottant. Ce qui pourrait passer par une cession de Naval Energies.     

En 2008, Naval Group (alors DCNS) lançait un grand plan de diversification vers les EMR, alors perçues comme un nouvel eldorado industriel capable de supporter la croissance de l’entreprise en complément de son activité historique dans la naval militaire. Houmoteur, hydrolien, éolien flottant et énergie thermique des mers… L’ex-DCNS se lance tous azimuts et avec un esprit résolument conquérant sur ce marché encore balbutiant mais très prometteur.

L’aventure s’est cependant révélée bien plus compliquée que prévu, entre problèmes de maturité et viabilité économique de certaines technologies, soutien public qui ne fut pa

Naval Group | Actualité industrie navale de défense