Défense
La frégate Helge Ingstad sera démolie en Norvège

Actualité

La frégate Helge Ingstad sera démolie en Norvège

Défense

La décision a été annoncée il y a quelques jours par le ministère de la Défense norvégienne : la frégate Helge Ingstad, très sévèrement endommagée suite à une collision avec un pétrolier le 8 novembre 2018 devant Sture, va être déconstruite par Norscrap West. Le ministère a préféré confier ce chantier, d'une valeur de 60 millions de couronnes (6 millions d'euros) à une société norvégienne pour des raisons de sécurité. Du matériel militaire se trouve toujours à bord du bâtiment et son enlèvement va s'effectuer sous la supervision des militaires norvégiens. 

Longue de 133 mètres pour un déplacement de 5290 tonnes en charge, l’Helge Ingstad, quatrième des cinq frégates norvégiennes du type Fridtjof Nansen, a été mise en service en 2009. Elle a sombré suite à une collision avec le pétrolier Sola ST. Les 127 membres d’équipage, dont 8 ont été blessés dans l’accident, ont pu évacuer le bâtiment avant qu’il chavire. 

Elle a été relevée en mars 2019 et attendait depuis son sort à la base navale d'Haakonsvern, près de Bergen. L'épave devrait désormais être remorquée vers Hanøytangen, également dans la région de Bergen, et les travaux de démolition vont démarrer le mois prochain. 

Le rapport définitif sur cet accident devrait être publié en mars prochain. Le rapport provisoire concluait à une confusion, à la passerelle de la frégate norvégienne, entre les feux du pétrolier et ceux du quai, et soulevait des interrogations sur les compartiments étanches du bâtiment, eu égard à la vitesse d'envahissement constatée suite à la collision. Un procès devrait avoir lieu à partir du 21 septembre à Oslo, dans lequel est notamment renvoyée la société de classification DNV-GL qui avait certifié le navire. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.