Construction Navale
Essais en mer pour le futur Ocean Victory

Actualité

Essais en mer pour le futur Ocean Victory

Construction Navale

14 navires d'expéditions devraient être livrés en 2021, alors que personne ne sait à quoi va ressembler la saison de croisière. Parmi eux, l'Ocean Victory, premier de deux navires destinés à Victory Cruise, filiale d'American Queen Steamboat, armateur des navires du Mississipi. L'Ocean Victory doit être livré au deuxième trimestre par le chantier chinois CMHI et devrait effectuer sa saison estivale en Alaska. Il devrait être rejoint par son sister-ship, l'Ocean Discoverer en 2023.

Ces deux bateaux font partie de la série Infinity, commandée par Sunstone à CMHI. Premier de cette série,le Greg Mortiner a été livré en septembre 2019 par CMHI. Six autres ont pour le moment été commandés. Doivent suivre en 2021 l’Ocean Victory, l’Ocean Explorer (mis à l’eau en août 2020) et le Sylvia Earle en cours de construction. Puis viendront en 2022, l’Ocean Odyssey, l’Ocean Albatros, avant que l’Ocean Discoverer se joigne à la flotte en 2023. Conçus par le groupe norvégien Ulstein, qui leur a donné son célèbre design X-bow à étrave inversée, les Infinity sont des navires d’expédition de 104 mètres de long pour 18 mètres de large capables d’évoluer en zones polaires. Selon les navires, ils peuvent accueillir de 130 à 200 passagers, servis par 85 à 115 membres d’équipage.

Ces navires sont loués par Sunstone à différents tours opérateurs, avec parfois deux affréteurs par bateau : Aurora Expeditions (Greg Mortimer, Sylvia Earle, Ocean Discoverer) Victory Cruise Lines (Ocean Victory, Ocean Discoverer), Albatros Expeditions (Ocean Victory, Ocean Albatros), et Vantage Travel (Ocean Explorer, Ocean Odyssey)

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Ulstein Group | Toute l'actualité du constructeur naval norvégien