Défense
La France n’a pas renoncé à vendre des frégates à la Grèce
ABONNÉS

Actualité

La France n’a pas renoncé à vendre des frégates à la Grèce

Défense

Le contrat d’acquisition par la Grèce de 18 avions de combat Rafale a été signé hier à Athènes, presqu’un an après l’annonce de ce projet. Les forces aériennes helléniques vont ainsi se renforcer avec 12 avions d’occasion, prélevés dans l’armée de l’Air française, et 6 appareils neufs produits par Dassault Aviation. Ils seront livrés à partir de cet été et d’ici 2023, avec un contrat de soutien logistique de quatre ans. « L’arrivée du Rafale dans l’Armée de l’Air hellénique marque la qualité des liens stratégiques entre la Grèce et la France et la poursuite d’une solide relation, depuis plus de quarante-cinq ans, avec Dassault Aviation et ses partenaires industriels Thales et Safran. Tout comme avec le Mirage F1 en 1974, le Mirage 2000 en 1985 et enfin le Mirage 2000-5 en 2000, le Rafale constitue une opportunité pour lancer de nouvelles coopérations avec l’industrie aéronautique grecque », se félicite