Formation et Emploi
Apprendre la voile et découvrir un métier maritime : les écoles de voile se mobilisent

Rencontre

Apprendre la voile et découvrir un métier maritime : les écoles de voile se mobilisent

Formation et Emploi

« Aller beaucoup plus loin que le sport et assumer un rôle social ». Nicolas Hénard est président de la Fédération Française de Voile depuis 2017 et, comme il le dit à Mer et Marine, il aimerait que la voile « prenne encore plus de place dans la France maritime. Nous sommes une des toutes premières nations sportives de la voile au monde, nous avons un palmarès et un savoir-faire incroyables en course au large, nos écoles forment des générations de sportifs de haut niveau. Mais nous pouvons faire plus : notre sport, nos écoles et nos éducateurs peuvent assumer un rôle social en direction de public en difficulté, en besoin d’insertion ou de qualification professionnelle. C’est autour de ce constat que nous avons lancé le projet La Mer est à Vous pour amener des jeunes et moins jeunes vers les métiers de la mer, grâce à nos écoles de voile ».

Démarré en septembre dernier, le programme La Mer est à Vous a remporté un appel d’offres du Plan d’investissement des compétences. Il propose un « parcours d’accompagnement vers l’emploi maritime » en 115 jours. Les candidats, recrutés « avant tout sur leur motivation » sont pris en charge dans une école française de voile volontaire pour un programme complet, mêlant apprentissage de la voile, développement des compétences individuelles et en équipage et intégration vers un emploi maritime. 115 jours durant lesquels les stagiaires vont apprendre à naviguer, passer le brevet d’initiation mer, le permis bateau ou encore le CRR. Mais également une période durant laquelle ils vont découvrir les métiers de la mer au sens large. De manière à pouvoir, à l’issue du programme, intégrer un cursus diplômant en alternance. Le tout en partenariat avec l’Education nationale, l’AFPA mais aussi le GICAN, la FIN, le Campus des Industries navales ou encore les collectivités locales.

Aucun décrochage parmi les premiers stagiaires

« Il y a beaucoup de savoir-faire chez nos animateurs sportifs. Ils connaissent bien leur sport, bien sûr, mais ils savent aussi accompagner, encadrer, encourager. Ils ont un ancrage local et dans le tissu économique qui entoure l’école, ce qui en font des référents précieux. Et beaucoup d’entre eux sont volontaires pour cette mission qui fait sens et donne une nouvelle dimension à leur métier », dit Julien Bertheleme, chargé de mission La Mer est à Vous à la FFVoile. Depuis septembre, cinq écoles ont inauguré le programme à Brest, Martigues, Toulon, Kourou et Choisy-le-Roi. Chacune accueille neuf stagiaires « et nous n’avons enregistré aucun décrochage, même pas après les vacances de Noël. La motivation est très présente et tout le monde veut aller sur l’eau même en plein hiver », sourit Arnaud Derrendinger, responsable du programme à la FFVoile. Une quinzaine d’écoles supplémentaires se sont déjà manifestées pour la prochaine session, pour laquelle le recrutement va démarrer en avril.

« L’idée c’est d’utiliser tout ce que la voile apprend : la confrontation au milieu naturel, l’esprit d’initiative, la responsabilité, la confiance en soi et dans les autres, la solidarité. En mer, on ne triche pas et on ne laisse pas tomber un équipier. Et c’est aussi un formidable moyen de faire découvrir le monde maritime dans lequel les stagiaires trouveront un travail. En étant amarinés, ils savent dans quel milieu ils vont travailler, ils en connaissent aussi les spécificités et les contraintes. S’ils choisissent de rester, ce seront des perles rares, passionnés et investis dans la communauté maritime », poursuit Nicolas Hénard.

La pédagogie et l’insertion par la voile est un concept éprouvé, pratiqué depuis des décennies par des associations, des écoles et même dans les formations de navigants. La FFVoile en a conscience et veut mettre son savoir-faire pour devenir un « tremplin » vers cette économie bleue qui offre de nombreux emplois, pas toujours identifiés par le grand public. « Nous voulons que davantage de gens poussent la porte des écoles de voile. Cela s’inscrit à la fois dans un élan de démocratisation du sport et dans notre volonté de prendre place dans l’écosystème maritime et naval ». Les responsables du programme sont actuellement en train de bâtir un réseau. « Nous aimerions avoir des partenariats avec tous les acteurs de l’économie bleue : l’industrie navale et portuaire, les métiers des cultures marines et de l’aquaculture, la pêche… Tous les secteurs pour lesquels nous savons que nos stagiaires pourront se passionner et trouver un emploi pérenne ».

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.