Energies Marines
Groix Belle-Ile : Eolfi chercher à « limiter les impacts » de la décision de Naval Group
ABONNÉS

Actualité

Groix Belle-Ile : Eolfi chercher à « limiter les impacts » de la décision de Naval Group

Energies Marines

Coup dur pour Eolfi. Le développeur du parc pilote d’éoliennes flottantes de Groix Belle-Ile (au sein de la société de projet Ferme Eolienne Flottante de Groix & Belle-Ile – FEFGBI, qui compte également CGN Europe Energy et la Banque des Territoires) doit composer avec la décision de Naval Group de se retirer du marché des énergies marines. Sa filiale, Naval Energies, sera soit cédée partiellement ou totalement, soit liquidée. Or, Naval Energies devait fournir les fondations flottantes des trois éoliennes de Groix Belle-Ile.

Si Eolfi, que le groupe Shell a repris à 100% fin 2019,  « s’attendait » et « se préparait » à cette décision, elle bouleverse le projet qui, a minima, accusera du retard. Même si un repreneur se manifestait rapidement, « la nécessité de stabiliser un nouveau partenaire pour le flotteur va