Vie Portuaire

Fil info

Port d'Anvers : record de profondeur battu à Deurganckdok

Vie Portuaire

Le premier essai dans le cadre d'une éventuelle extension du tirant d'eau maximum de l'Escaut occidental a été mené avec succès. Dimanche dernier, le MSC REGULUS est entré dans le port d'Anvers avec un tirant d'eau de 15,7 mètres, un nouveau record ! C'est le premier d'une série de tests ayant porté objet de porter le tirant d'eau à 16 mètres. Ce tirant d'eau est nécessaire pour pouvoir continuer à recevoir les plus grands porte-conteneurs à l'avenir. Le projet pilote est une collaboration entre l'Autorité portuaire d'Anvers, le Pilotage flamand et néerlandais, l'Autorité nautique commune et la compagnie maritime MSC.

Premier test réussi

Le tirant d'eau maximum actuel de l'Escaut occidental pour les porte-conteneurs à destination d'Anvers est de 15,6 mètres. Afin de permettre aux plus grands navires maritimes d'utiliser Anvers comme premier port d'escale à l'avenir, un tirant d'eau de 16 mètres est toutefois nécessaire à contre-courant. Il a donc été décidé de procéder à une série d'essais au cours desquels le tirant d'eau maximal a été systématiquement porté à 16 mètres. Cette augmentation du tirant d'eau autorisé augmente considérablement la capacité de chargement des navires. Ces 4 décimètres supplémentaires peuvent générer un gain de +/- 1000 EVP.

Au cours du projet pilote, le tirant d'eau maximal autorisé dans la navigation à contre-courant sera progressivement augmenté, passant des 15,6 mètres actuels à 15,7 mètres, puis à 15,9 mètres et enfin à 16 mètres. Le projet pilote est une collaboration entre l'Autorité portuaire d'Anvers, les pilotes flamands et néerlandais de Agentschap voor Maritieme Dienstverlening en Kust (MDK), les pilotes néerlandais, l'Autorité nautique commune (GNA), les contrôleurs et la compagnie maritime MSC. L'élargissement ne s'applique qu'aux porte-conteneurs naviguant vers les terminaux de marée. L'élargissement ne s'applique qu'aux porte-conteneurs naviguant vers le Deurganckdok. Dimanche dernier, le MSC REGULUS a passé le premier test avec succès par un pilote flamand, avec un tirant d'eau de 15,7 mètres. Le navire provenant de Rotterdam, est entré dans le port d'Anvers et a battu le record de profondeur dans le Deurganckdok ;

6 essais

La navigation à contre-courant des navires de haute mer est déterminée par la marée. À marée haute, on parle d'une « fenêtre de marée » pendant laquelle un navire plus profond peut naviguer dans le sens du courant ou à contre-courant. Tant le calcul des fenêtres de marée que les simulations ont démontré qu'une navigation avec un tirant d'eau de 16 mètres est effectivement possible sur l'Escaut occidental.

Afin de garantir une navigation fluide et sûre sur l'Escaut et ses zones d'approche en mer, la Flandre et les Pays-Bas travaillent collaborent au sein de l'Autorité nautique commune (GNA).

La décision relative au projet pilote a été prise en étroite concertation avec la GNA et les trois tirants sont donc testés par des pilotes flamands et néerlandais. Une évaluation est réalisée après chaque test de tirant d'eau et les expériences sont échangées. Une évaluation finale sera ensuite réalisée au terme des 6 essais et une décision finale sera prise pour la navigation à contre-courant des navires ayant un tirant d'eau de 16 mètres.

Rob Smeets, directeur des opérations du port d'Anvers : "Nous sommes extrêmement enthousiastes à propos de cette expérience réussie et du nouveau record de profondeur. Pour notre position économique mondiale, l'approvisionnement vital de notre pays et la prospérité des générations actuelles et futures, il est essentiel que nous puissions accueillir les plus grands navires de mer et qu'ils puissent choisir Anvers comme premier port d'escale. Je profite de cette occasion pour remercier les différents partenaires qui ont rendu ce projet possible."

Annick De Ridder, échevine du port : « Afin de conserver notre position économique mondiale, de garantir l'approvisionnement important de nos pays et de l'Europe ainsi que le bien-être des générations actuelles et futures, il est essentiel que nous puissions continuer à accueillir les plus grands porte-conteneurs et qu'Anvers puisse s'imposer comme leur premier port d'escale. Nous sommes donc particulièrement heureux du démarrage de ce projet et de la réussite du premier essai. Si les navires à plus fort tirant d'eau peuvent faire escale dans le port d'Anvers, le port peut se profiler encore plus fortement en Extrême-Orient, où naviguent les plus gros navires, et renforcer sa position de premier port d'escale. Cela contribuera à renforcer notre avantage concurrentiel par rapport aux autres ports et à défendre notre position de port mondial ».

Nathalie Balcaen, administratrice générale de l'Agentschap Maritieme Dienstverlening en Kust : « L'augmentation progressive de la navigation maritime jusqu'à un tirant d'eau maximum de 16 mètres signifie une optimisation significative de la capacité de chargement. Des années d'expérience, une expertise nautique et une solide coopération au-delà des frontières nationales rendent ces essais de navigation possibles et accroissent la prospérité économique de la Flandre. La chaîne nautique devient plus robuste et repousse - avec succès - les limites de ce qui est réalisable en toute sécurité.»

Marc Beerlandt, CEO de MSC Belgium : « MSC se réjouit particulièrement de ce projet qui augmentera de près d'un demi-mètre le tirant d'eau maximum à l'arrivée à Anvers, ce qui permettra d'améliorer les temps de transit et d'amener des cargaisons supplémentaires à Anvers. »

Harold Kunst, CEO de MPET : "Nous sommes ravis que MSC, POA, GNA et le Pilotage flamand et néerlandais aient mené à bien le premier essai, renforçant ainsi la position du port d'Anvers. Nous attendons avec impatience la suite de ce projet".

Communiqué du port d'Anvers