Energies Marines
Farwind : un voilier hydrolien pour produire de l’énergie verte là où le vent est optimal

Focus

Farwind : un voilier hydrolien pour produire de l’énergie verte là où le vent est optimal

Energies Marines

Une plateforme mobile de type catamaran propulsée par des rotors Flettner et naviguant là où les gisements de vent en mer sont les plus intéressants pour produire de l’énergie décarbonnée grâce à des hydroliennes placées sous ses coques. C’est le concept imaginé par la jeune société française Farwind Energy, créée en juillet 2020 et installée sur le site de Centrale Nantes. C’est d’ailleurs l’ancien directeur de cette école d’ingénieurs, Arnaud Poitou, qui en est le président et cofondateur avec Aurélien Babarit et Félix Gorintin, qui occupent respectivement les fonctions de directeur technique et directeur des opérations de Farwind Energy. « L’énergie est infinie en haute mer et c’est là qu’il faut la récupérer. L’idée consiste à développer ce que l’on peut considérer comme la troisième génération d’éoliennes marines (après les éoliennes posées et les éoliennes flottantes, ndlr). Le vent fait avancer le navire grâce aux rotors Flettner et à l’effet Magnus, et des hydro-générateurs produisent de l’électricité qui peut être stockée dans des batteries ou servir pour produire un carburant vert, comme de l’hydrogène par électrolyse ou du méthanol grâce à l’hydrogène fabriqué à bord et du CO2 embarqué », explique Arnaud Poitou. L’objectif est d’aller chercher dans les eaux internationales les meilleurs gisements de vent en éliminant deux contraintes majeures des éoliennes marines : des coûts de développement et de construction extrêmement élevés, et des conflits d’usage avec les professionnels de la mer, en particulier les pêcheurs, mais aussi le rejet d’un certain nombre de riverains du