Défense
Le premier EDA-R attendu à Toulon en juin

Actualité

Le premier EDA-R attendu à Toulon en juin

Défense

Le nouvel engin de débarquement des bâtiments de projection et de commandement français est attendu le mois prochain à Toulon. Conçu par CNIM et construit par les chantiers Socarenam, le premier engin de débarquement amphibie rapide (EDA-R) va bientôt quitter Boulogne-sur-Mer pour rejoindre la base navale varoise. De là, il débutera une période d'essais, notamment avec les BPC du type Mistral, dont deux sont en service (Mistral et Tonnerre) et un troisième en achèvement à Saint-Nazaire (Dixmude). « Nous allons mener des essais contractuels dès le début de l'été en vue d'une réception du premier EDA-R au second semestre. Le deuxième engin sera livré fin 2011 et les EDA-R 3 et 4 le seront dans le courant du premier semestre 2012 », explique-t-on à la Direction Générale de l'Armement (DGA).
En tout, la Marine nationale prévoit de se doter de 8 EDA-R pour équiper ses BPC (quatre prévus). Plusieurs marines étrangères se sont également montrées très intéressées par le concept novateur de l'engin de CNIM. Et les ventes de BPC à l'export, par exemple en Russie, sont autant d'opportunités potentielles de placer des EDA-R.

Le premier EDA-R à Boulogne   (© : DGA)
Le premier EDA-R à Boulogne (© : DGA)

Destinés à remplacer les chalands de transport de matériels (CTM), les EDA-R sont des catamarans rapides dotés d'une plateforme élévatrice pour le transport de troupes, de véhicules et de matériel. Lors des phases de transit entre le bâtiment porteur et la côte, la plateforme est en position haute, ce qui permet à l'engin de filer plus de 25 noeuds (18 noeuds une charge de 80 tonnes) grâce à quatre moteurs diesels et des hydrojets. Puis, pour les opérations de débarquement ou d'embarquement, la plateforme s'abaisse et l'EDA-R se comporte alors comme un chaland classique, avec un très faible tirant d'eau (60 centimètres contre 2.4 mètres en configuration catamaran). Long de 30 mètres pour une largeur de 12 mètres, l'EDA-R peut transporter une charge maximale de 100 tonnes. Construits en aluminium, ces engins disposent d'un blindage sur les zones sensibles et seront dotées de deux mitrailleuses de 12.7 mm et deux affûts de 7.62 mm.
On notera que le 18 mai, la CNIM a remis à la flottille amphibie de Toulon une très belle maquette de l'EDA-R à bord du L-CAT, le prototype qui a servi à valider le concept. Ce modèle réduit permet d'apprécier ce que sera le nouvel engin de débarquement de la flotte française.

Maquette de l'EDA-R   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Maquette de l'EDA-R (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Maquette de l'EDA-R   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Maquette de l'EDA-R (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Maquette de l'EDA-R   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Maquette de l'EDA-R (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Maquette de l'EDA-R   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Maquette de l'EDA-R (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Maquette de l'EDA-R   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Maquette de l'EDA-R (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Maquette de l'EDA-R   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Maquette de l'EDA-R (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Maquette de l'EDA-R   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Maquette de l'EDA-R (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Maquette de l'EDA-R   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Maquette de l'EDA-R (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Remise de la maquette à la flottille amphibie le 18 mai   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Remise de la maquette à la flottille amphibie le 18 mai (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

CNIM | Toute l'actualité navale du groupe français Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française