Défense
En images : Le porte-aéronefs Cavour pointe son étrave à Toulon

Actualité

En images : Le porte-aéronefs Cavour pointe son étrave à Toulon

Défense

C'est vendredi, sous un soleil magnifique, que le nouveau porte-aéronefs italien a fait son entrée dans la rade de Toulon. L'arrivée de l'imposant bâtiment, qui restera dans le port varois jusqu'au 25 novembre, a été saluée par les remorqueurs de la base navale, les Port Cros et Balaguier mettant en action leurs canons à eau aux abords du nouveau bâtiment amiral italien. Cette fois encore, notre correspondant à Toulon, Jean-Louis Venne, était aux avant-postes pour nous faire partager, en images, cet évènement (voir toutes les photos en fin d'article) d'autant plus important que les vues du Cavour sont relativement rares.

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Plus grand navire de guerre d'Europe après le porte-avions Charles de Gaulle, le Cavour a été construit par les chantiers Fincantieri. Livré en 2008, il a reçu l'année suivante sa flamme de guerre, marquant son entrée au service actif. En janvier 2010, le navire a connu sa première grande mission opérationnelle. Suite au tremblement de terre en Haïti, le gouvernement italien l'a, en effet, dépêché pour porter assistance aux populations sinistrées. C'est avec un pont d'envol et un hangar chargés de véhicules et de fret humanitaire que le bâtiment a appareillé de La Spezia pour rejoindre l'île sinistrée. Seuls quelques hélicoptères étaient parqués sur le pont afin de servir aux liaisons logistiques et à des évacuations sanitaires.

Le Cavour en route pour Haïti, début 2010   (© : MARINA MILITARE)
Le Cavour en route pour Haïti, début 2010 (© : MARINA MILITARE)

Le Cavour n'a, en revanche, pas été beaucoup vu avec des avions à bord. Lors de son arrivée à Toulon, seuls trois hélicoptères (AW-101 Merlin, SH-3D Sea King et AB-212) étaient sur le pont. Jusqu'ici, c'est le Garibaldi, petit porte-aéronefs mis en service en 1985, que l'on a continué de voir dans les exercices internationaux avec son groupe aérien embarqué, constitué d'avions AV-8 B Harrier II et d'hélicoptères. C'est ce navire qui a, d'ailleurs, été retenu pour faire partie de la composante navale de la force de réaction rapide de l'OTAN, au premier semestre 2010, période durant laquelle l'Italie était à la tête des moyens navals de la NRF14.

Le Garibaldi   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Garibaldi (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Harrier II sur le Garibaldi   (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
Harrier II sur le Garibaldi (© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Quoiqu'il en soit, le Cavour est appelé à devenir le fer de lance de l'aéronautique navale italienne, qui doit profondément se moderniser dans les prochaines années. Dotée d'un nouveau porte-aéronefs, la Marina militare doit aussi recevoir, au cours de cette décennie, de nouveaux avions. Arrivant bientôt en limite d'âge, les Harrier II doivent être remplacés par la version à décollage court et appontage vertical du JSF, le F-35 B. Nettement plus grand que le Garibaldi (180 mètres, 13.800 tonnes), le Cavour a été conçu dans cette perspective. Long de 244 mètres pour un déplacement de 27.100 tonnes en charge, le nouveau porte-aéronefs italien dispose d'un pont d'envol de 220 mètres avec une piste axiale de 180 mètres se terminant par un tremplin incliné à 12 degrés. Le pont d'envol compte six spots d'appontage pour hélicoptères et six places de parking. Deux ascenseurs d'une capacité unitaire de 30 tonnes, capables d'accueillir des F-35 B, desservent un hangar long de 134 mètres et large de 21 mètres. En tout, le Cavour peut embarquer 24 avions et hélicoptères.

F-35 B en essais   (© : LOCKHEED MARTIN)
F-35 B en essais (© : LOCKHEED MARTIN)

Hélicoptère AW-101 italien   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Hélicoptère AW-101 italien (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Harrier II sur le Cavour pendant ses essais   (© : MARINA MILITARE)
Harrier II sur le Cavour pendant ses essais (© : MARINA MILITARE)

Harrier II sur le Cavour pendant ses essais   (© : MARINA MILITARE)
Harrier II sur le Cavour pendant ses essais (© : MARINA MILITARE)

En matière d'électronique, l'Italie a profité du programme des frégates Horizon, mené en coopération avec la France, pour équiper le Cavour du même système de combat et d'équipements identiques. Ainsi, on trouve à nord, comme sur les Forbin et Andrea Doria, un radar EMPAR et un système surface-air articulé autour de 32 missiles Aster 15. Le radar de veille air longue portée S-1850 M de Thales, adopté sur Horizon, est en revanche remplacé par un RAN-40 L fourni par Selex. Le Cavour est, en outre doté de lance-leurres, d'un système de lutte anti-torpille (SLAT), d'un sonar d'évitement de mines, de deux tourelles de 76mm et trois canons de 35mm. On notera aussi la présence d'un brouilleur JSS (Sigen), identique à ceux des frégates Horizon, placé dans une position très inhabituelle puisque logé à l'extrême avant, dans une niche située au dessus de l'étrave. La propulsion, comportant quatre turbines à gaz LM 2500 de GE et Avio, développe 120.000 cv et permet au navire d'atteindre la vitesse de 28 noeuds.

Le Cavour arrivant à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour arrivant à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Bien que ce Cavour n'ait pas, comme prévu initialement, été doté d'un radier permettant l'emport de chalands de débarquement, ses capacités de transport de troupes et de matériel sont développées. Le porte-aéronefs peut, ainsi, embarquer en plus de son équipage (528 marins) un état-major de 145 personnes, jusqu'à 450 soldats et 24 chars (ou une centaine de véhicules légers). Ces moyens peuvent être débarqués par des rampes communiquant avec le quai ou, pour les hommes de troupes, via quatre petits chalands (LCVP) logés sous bossoirs. On notera enfin que la marine italienne poursuit ses réflexions quant au remplacement du Garibaldi. Un porte-hélicoptères d'assaut de 190 mètres et 20.000 tonnes est actuellement à l'étude pour une mise en service à l'horizon 2020.

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Cavour à Toulon   (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Cavour à Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Marine Italienne | Toute l'actualité de la Marina Militare