Défense
La frégate italienne Andrea Doria reçoit son pavillon de combat

Actualité

La frégate italienne Andrea Doria reçoit son pavillon de combat

Défense

Première des deux frégates italiennes du programme Horizon, l'Andrea Doria a reçu, le 13 octobre dans le port de Gênes, sa flamme de guerre, symbolisant son admission au service actif au sein de la Marina militare. Le lendemain, l'ASA du Forbin première des deux Horizon françaises et tête de série du programme, était prononcée. Destiné avec son sistership, le Caio Duilio, à remplacer les destroyers lance-missiles du type Audace, l'Andrea Doria mesure 152.9 mètres pour un déplacement de plus de 7000 tonnes en charge. Les bâtiments italiens sont très voisins de leurs homologues français. Disposant de deux turbines à gaz GE Avio LM2500 et deux moteurs diesels MAN, ils peuvent atteindre 29 noeuds. L'armement comprend, pour la défense aérienne, 32 missiles Aster 30 et 16 missiles Aster 15. Il diffère en revanche dans le domaine de la lutte antinavire, les Horizon italiennes embarquant 8 missiles Otomat alors que les frégates françaises mettent en oeuvre des Exocet MM40. De plus, les Andrea Doria et Caio Duilio disposent d'une troisième tourelle de 76mm au dessus du hangar hélicoptère (les Français ont préféré un second brouilleur). Enfin, elles disposent comme les Forbin et Chevalier Paul de 19 torpilles MU90 et peuvent embarquer un hélicoptère.
Ces bâtiments sont conçus pour assurer la défense aérienne d'un groupe aéronaval.

Les quatre frégates du type Horizon (© : MARINE NATIONALE)
Les quatre frégates du type Horizon (© : MARINE NATIONALE)

Marine Italienne | Toute l'actualité de la Marina Militare