Offshore
Total : Nouvelle découverte de pétrole et cap sur les Energies Nouvelles

Actualité

Total : Nouvelle découverte de pétrole et cap sur les Energies Nouvelles

Offshore

Le géant pétrolier et gazier a annoncé une nouvelle découverte au large du Congo, sur le permis Mer Très Profonde Sud (MTPS). Le pétrole a été trouvé à environ 185 kilomètres des côtes, par une profondeur d'eau de 2 120 mètres avec le forage positif du puits Persée Nord Est Marine-1. Le puits, foré à une profondeur totale de 4 110 mètres, a trouvé au Miocène six niveaux de réservoirs à huile, précise Total. « Suite aux découvertes d'Andromède (2000), Pégase Nord (2004), Aurige Nord (2006), et Cassiopée Est (2007) ce forage positif est la cinquième découverte sur le permis MTPS et conforte la stratégie d'exploration de Total au Congo, visant à constituer un pôle de développement économique sur ce permis en eau très profonde ». Les études techniques concernant ce pôle de développement seront lancées une fois faite l'évaluation des réserves associées.
Obtenu en mai 1997, le permis MTPS s'étend sur plus de 5 000 kilomètres carrés avec des profondeurs d'eau allant de 1 300 à 3 000 mètres. Total, à travers sa filiale Total E&P Congo, en est l'opérateur avec un intérêt de 40 % aux côtés d'Eni Congo (30 %) et d'Esso Exploration and Production Congo (Mer Très Profonde Sud) Limited (30 %).
Présent depuis 1968 au Congo, Total a mis en production 11 des 17 champs existants et découvert 65 % des réserves initiales répertoriées. Le groupe mettra e production l'an prochain le premier champ de l'offshore profond congolais, Moho-Bilondo, où une production quotidienne de 90.000 barils est attendue.

Création d'une nouvelle direction Gaz et Energies Nouvelles

Toujours à propos de Total, le groupe a annoncé hier la création d'une nouvelle organisation stratégique pour sa direction générale Gaz et Électricité, qui se nomme désormais direction générale Gaz et Énergies Nouvelles (GEN). Cette évolution est souhaitée pour accompagner la mutation de l'environnement énergétique. La valorisation des ressources gazières reste le coeur d'activité de la direction GEN, celle-ci a, désormais, « également pour objectif de favoriser la croissance des énergies nouvelles afin de contribuer à l'effort du Groupe en matière de développement durable, en particulier de la lutte contre le réchauffement climatique ». Il s'agit en particulier, selon Total, d'optimiser les pistes traditionnelles de recherche et d'explorer de nouvelles voies, tant dans le domaine des énergies renouvelables que dans celui des nouvelles filières énergétiques. Pour ce faire, la direction dégagera des ressources supplémentaires afin de valoriser les savoir-faire déjà acquis et préparer le plus long terme grâce à un programme de Recherche et Développement ambitieux. « Notre rôle ne doit plus se réduire à de la veille technologique en matière d'énergies nouvelles ; nous souhaitons passer dans les domaines où cela est possible au stade industriel. Nous avons clairement l'ambition de nous positionner parmi les énergéticiens qui sauront faire de cette évolution une opportunité », a déclaré Philippe Boisseau, directeur général Gaz et Energies Nouvelles.

Total