Aller au contenu principal

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a annoncé hier à Paris, lors d'une réunion à Bercy, que le projet d'extraction de sable en baie de Lannion, porté par la Compagnie armoricaine de navigation, était validé. L'exploitation se fera sur la base d'un volume annuel de 50.000 t dans un premier temps.

Le collectif du Peuple des Dunes a lu un texte avant de quitter la réunion pour marquer sa désapprobation. Les discussions se sont poursuivies avec les autres participants.

« Un cahier des charges draconien »

Selon le Peuple des Dunes, l'exploitant « hérite d'un cahier des charges draconien ». Dans le communiqué de Bercy, il est, notamment, indiqué que « le volume d'extraction sera limité à 250.000 m3 par an maximum, contre 400.000 m3 envisagé initialement »; « l'extraction sera très progressive : 50.000 m3 la première année, 100.000 la deuxième année, puis 150.000 les trois années suivantes »; « l'extraction sera interdite durant la période estivale, c'est-à-dire entre mai et août inclus, pour ne pas gêner l'activité touristique ».

Ce dossier vient donc de son épilogue. Et le ministre de l'Economie a pris à contre-pied Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, qui, en juin 2014, avait exprimé son opposition sur ce projet.

Un article de la rédaction du Télégramme

 

 

Aller plus loin

Rubriques
Aménagement du littoral
Dossiers
Sabliers