Aller au contenu principal

Le tribunal administratif de Rennes a débouté cinq ostréiculteurs bretons qui s’étaient retournés contre Ifremer pour obtenir réparation de la perte de naissains d’huîtres (triploïdes), entre 2008 et 2012. Ils estimaient que l’institut n’avait pas rempli son rôle de conseiller et de lanceur d’alerte. Les juges ne sont pas de cet

Aller plus loin

Rubriques
Aménagement du littoral